DGSN, DGST, BCIJ | Le Maroc, une référence dans le domaine de la sécurité

Abdellatif Hammouchi,DGSN-DGST

Abdellatif Hammouchi, patron du pôle DGSN-DGST

La Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) qui a commémoré le 15 mai 2021, le 65ème anniversaire de sa création, a joué un rôle décisif dans la préservation de la sécurité et la quiétude des citoyens, surtout en ces temps de pandémie.

Sous la direction et la supervision de Abdellatif Hammouchi, patron du pôle DGSN-DGST, elle a mobilisé ses moyens logistiques et ressources humaines pour préserver la sécurité des citoyens, sans pour autant délaisser les missions habituelles dont elle a la charge. Depuis le 20 mars 2020, date d’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire, les éléments de la DGSN sont en première ligne dans la lutte contre la pandémie due à la Covid-19.  Parallèlement à son rôle particulier en cette conjoncture spéciale, la Direction Générale de la Sûreté Nationale a poursuivi l’amélioration de ses mécanismes de travail et moyens d’intervention, tout en élargissant le spectre de son action.  Un accent tout particulier a été mis sur l’amélioration des cursus de formation à travers le renforcement, d’un côté, du rôle de la police technique et scientifique et, de l’autre, de l’expertise de la police judiciaire dans la lutte contre la criminalité.

La DGSN a également fait sienne la notion de police sociétale, visant à donner corps à la philosophie de proximité au service des besoins sécuritaires quotidiens des citoyens. La lutte contre la fraude, sous toutes ses formes, figure parmi les priorités de la Direction Générale de la Sûreté Nationale. Dans ce cadre, la DGSN a annoncé avoir procédé à 399 arrestations au cours des dernières semaines. Parmi les individus appréhendés, 343 étaient impliqués dans des actes de fraude lors des sessions normale et de rattrapage des examens du baccalauréat au titre de l’année scolaire 2020-2021. Pour le reste des personnes interpelées, elles sont soupçonnées d’être impliquées dans des affaires liées à des crimes de droit commun.

Le Maroc est l’un des pays les plus actifs au monde en matière de lutte contre le terrorisme grâce à l’expérience de ses services de sécurité, surtout la Direction Générale de la Surveillance du Territoire (DGST). La DGST, dont dépend le Bureau Central des Investigations Judiciaires (BCIJ), est le fer de lance du Royaume en matière de lutte anti-terrorisme. Le BCIJ est devenu une référence en matière de lutte contre le terrorisme.  Depuis sa création en 2015, ce «FBI marocain» a réussi à démanteler 84 cellules terroristes, pour ne donner que ce chiffre-là. Sans compter tous les attentats déjoués à l’étranger grâce à sa collaboration.  L’action du BCIJ, bras armé de la DGST, a également permis de traduire en justice 1.357 individus liés à des affaires de terrorisme.

LR

Voir aussi

Elections 2021 Maroc

Maroc-Elections 2021 | Allez voter tant qu’il est encore temps !

Pour la première fois de l’histoire du Maroc, des élections Régionales, Communales et Législatives sont …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.