CRI | Le Bilan de la réforme présenté au parlement

Centres régionaux d’investissement,CRI

Le Chef du gouvernement a présenté, lundi à Rabat, le bilan et les perspectives de la réforme des Centres régionaux d’investissement (CRI) qui est menée en vertu de la loi 47.18, laquelle est entrée en vigueur en décembre 2019.

En réponse à une question sur “la réforme des CRI et son impact sur le développement économique et sociale des régions”, lors de la séance mensuelle des questions de politique générale à la Chambre des représentants, le Chef du gouvernement a fait savoir que le volume des investissements a enregistré une hausse significative de 154% en 2020, passant de 59,7 milliards de dirhams (MMDH) en 2019 à 151,8 MMDH en 2020.

Pour sa part, le nombre des postes d’emploi prévu a augmenté de 64% par rapport à 2019 passant de 93.156 postes prévus à 152.378 au titre des projets adoptés en 2020, a-t-il précisé.

Les dossiers déposés auprès des CRI et approuvés par leur guichet unique se sont élevés à 3.361 contre 2.259 dossiers en 2019, soit une hausse de 49%, alors que le délai moyen d’étude des dossiers par la commission régionale unifiée d’investissement a atteint 20 jours en 2020 contre 120 jours en 2019.

Le secteur industriel s’accapare la part du lion avec 30% des projets adoptés, suivi du secteur des services (20%), du tourisme (19%), du secteur de l’énergie et des mines (17%) et du bâtiment et travaux publics (9%), a relevé le Chef du gouvernement.

Par ailleurs, il a été procédé à l’ouverture de 380 postes réservés aux CRI au titre de 2020 en tant que première étape du plan de renforcement des ressources humaines conformément au nouvel organigramme et missions, a-t-il indiqué, notant qu’il est prévu de poursuivre le recrutement dans le reste des postes ouverts en 2021, outre la mobilisation d’un budget de 300 millions de dirhams (MDH) au profit des CRI en 2020.

Dans l’attente de l’activation de la loi relative à la création électronique des entreprises et le déploiement de la plateforme y afférente, les CRI ont continué à offrir les services d’accompagnement et d’assistance à la création d’entreprises à travers le guichet unique dédié, outre la réduction des procédures réglementaires et des délais qui oscillent entre 8,6 et 1,5 jours, a souligné le Chef du gouvernement, ajoutant que les efforts se poursuivent pour améliorer et unifier ces délais.

Au total, 93 investisseurs ayant présenté des recours en 2020 suite aux décisions négatives des commissions régionales unifiées d’investissement, a-t-il fait savoir.

LR/MAP

Voir aussi

Efficacité énergétique,AMEE

Efficacité énergétique | Le Maroc, un pays compétitif

Le chantier de développement de l’économie verte place le Maroc parmi les pays les plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.