Flash Infos

Coronavirus 2019-nCoV : Le nombre d’infections en Chine a dépassé celui du SRAS

Coronavirus : Le nombre d’infections en Chine a dépassé celui du SRAS

Les autorités sanitaires chinoises ont dénombré, dans un nouveau bilan mercredi, 5 974 cas confirmés de contamination et 132 morts.

Le Japon et les Etats-Unis ont évacué mercredi de Chine plusieurs centaines de leurs ressortissants bloqués à Wuhan, épicentre de l’épidémie de pneumonie virale qui a déjà fait dans le pays plus de malades que le Sras il y a près de vingt ans.

Le bilan de l’épidémie monte à 132 morts. Le nombre de victimes a bondi à 132 morts et celui des cas confirmés dépasse 5 974 dans toute la Chine, selon un bilan des autorités ce mercredi.

Un chiffre qui dépasse désormais le nombre d’infections enregistré lors de l’épidémie de Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003, un précédent coronavirus qui avait contaminé dans le pays 5 327 personnes. Le Sras avait fait 774 morts dans le monde, dont 349 en Chine continentale.

Paniqués par l’épidémie de coronavirus, les Chinois ont déserté magasins et lieux publics. D’habitude très fréquentés, les innombrables centres commerciaux de la capitale restent vides. Seuls quelques véhicules s’aventurent sur des avenues silencieuses, donnant à la mégapole de 20 millions d’habitants un air de ville fantôme en plein congé du Nouvel An lunaire. L’ambiance anxiogène n’incite de toute façon guère à mettre le nez dehors. Dans les stations de métro, des contrôles de température sont effectués par des agents en combinaison intégrale.

Si l’essentiel des contaminations par le nouveau virus a eu lieu en Chine, une quinzaine de pays sont également touchés. Signe alarmant, le Japon et l’Allemagne ont fait état mardi de transmissions entre humains survenues sur leur sol. Dans le même temps, le Japon et les États-Unis ont été mercredi les premiers pays à engager le rapatriement d’une partie de leurs ressortissants, piégés dans la métropole de Wuhan (centre), où est apparu en décembre le nouveau coronavirus.

Cette ville et la quasi-totalité de la province du Hubei sont coupées du monde depuis le 23 janvier par les autorités dans l’espoir d’endiguer l’épidémie. Ce cordon sanitaire concerne 56 millions d’habitants et quelques milliers d’étrangers. Parti de Wuhan, un avion japonais transportant quelque 200 ressortissants nippons s’est posé en début de matinée à Tokyo. « Je suis vraiment soulagé », a déclaré à sa sortie l’un des rapatriés, Takeo Aoyama, salarié de l’entreprise sidérurgique Nippon Steel.

Avec AFP

Voir aussi

Etats-Unis la pratique sportive s'adapte à la pandémie

Etats-Unis | La pratique sportive s’adapte à la pandémie

Après un printemps spolié par la pandémie, une saison estivale marquée par les manifestations contre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.