Cliniques privées | La demande d’un chèque de garantie est illégale (Ait Taleb)

Cliniques privées La demande d’un chèque de garantie est illégale

La demande d’un chèque de garantie dans les cliniques privées est une pratique illégale, a affirmé mardi à Rabat le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb.

En réponse à une question orale sur “la demande de chèques de garantie dans les cliniques privées” présentée par le groupe de l’UMT à la Chambre des conseillers, M. Ait Taleb a souligné que sur le plan juridique, il est interdit pour la clinique, en cas de tiers payant, de demander aux personnes assurées ou à leurs ayants droit une garantie en espèces, par chèque ou tout autre moyen de paiement en dehors de la part restant à leur charge, en vertu de l’article 75 de la loi 131.13 relative à l’exercice de la médecine.

Il a dans ce sens expliqué que conformément à l’article 316 du Code du commerce,”toute personne, en connaissance de cause, qui accepte de recevoir ou d’endosser un chèque à la condition qu’il ne soit pas encaissé immédiatement et qu’il soit conservé à titre de garantie, est punie d’un emprisonnement d’un à cinq ans et d’une amende de 2.000 à 10.000 de DH”.

La demande de chèques de garantie par les cliniques privées est le résultat de l’absence d’un système électronique permettant d’avoir accès aux données dont disposent les compagnies d’assurance pour connaître si le patient est souscrit à une société ou non, a indiqué le ministre, relevant qu’il s’agit d’une lacune que l’on exploite.

Selon lui, le ministère interagit rapidement avec ce genre de questions, de plaintes et de doléances à travers un dispositif d’inspection et en cas d’infraction, les contrevenants sont sanctionnés via l’Ordre des médecins. A cet égard, a-t-il fait savoir, le département met à la disposition des citoyens un portail de réclamations “Allo Chikayati” pour signaler ce genre de dysfonctionnements.

Après avoir souligné que ce qui s’était produit ces derniers jours au niveau de certaines cliniques ne doit pas être généralisé sur tous les établissements, M. Ait Taleb a assuré que les services du ministère “n’ont pas reçu jusqu’à présent des plaintes liées à la demande de chèques de garantie par les cliniques privées.

Le responsable gouvernemental a, à cet effet, insisté sur l’importance de parvenir à des solutions efficaces à même de préserver les intérêts des deux parties, précisant que le ministère est contre “tout dépassement préjudiciable aux citoyens”.

LR/MAP

Voir aussi

essaouira clinique du droit de la fsjes rabat agdal

Essaouira | Lancement d’une antenne de la Clinique du Droit de la FSJES Rabat-Agda

L’Espace « Bayt Dakira » a été, samedi, le témoin de l’annonce du lancement à Essaouira d’une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.