Casablanca-M’dina Bus : Le Contrat ne sera pas reconduit

Casablanca-M’dina Bus : Le Contrat ne sera pas reconduit

Le transport en commun est toujours une véritable souffrance quotidienne et ils sont aujourd’hui très nombreux les Casablancais qui en souffrent. Le contrat de gestion déléguée liant la ville de Casablanca à M’dina Bus arrive à échéance en 2019. Ce qui est prévu…

Les passagers expriment leur ras-le-bol de l’état  «piteux» des bus qui desservent plusieurs lignes de la ville. Un désagrément accentué, depuis un certain temps, par l’insécurité dans ces bus. Les incivilités et les agressions à l’égard des passagers de ces véhicules –vieux de plus de 16 ans- sont très fréquentes.  Ce cauchemar risque de durer encore jusqu’à 2019, date de l’expiration du contrat de gestion déléguée liant la ville de Casablanca à M’dina Bus, l’entreprise chargée du transport en commun dans la capitale économique, depuis 2004. Si la société soutient que le contrat prévoit un prolongement de la durée d’exploitation de 5 à 7 ans, le Conseil de la ville de Casablanca, quant à lui, estime que l’état «lamentable» des bus est dû à l’échec de M’dina Bus dans la gestion de ce service public. Selon le Conseil, qui a, d’ailleurs, annoncé, cette semaine, la non-reconduction dudit contrat, la société concessionnaire n’a pas apporté une amélioration du réseau de transport par bus dans la métropole économique. «Le contrat entre la ville de Casablanca et M’dina Bus arrivera à échéance en 2019. Un nouveau cahier des charges est actuellement en cours de préparation afin de lancer un appel d’offres destiné à désigner un nouveau concessionnaire pour l’exploitation du transport en commun à Casablanca», lit-on dans un communiqué du Conseil de la ville. Dans une déclaration au site pjd. ma, porte-parole du parti du PJD, le maire, Abdelaziz El Omari, a fait savoir qu’un appel d’offres sera lancé au niveau international à même de permettre à la ville d’être dotée d’un transport urbain à la hauteur des attentes des Casablancais. Selon des sources au Conseil, le dossier de ce service public a été transféré à l’Etablissement de coopération intercommunal (ECI), lequel a chargé Casa Transport de la préparation d’un nouveau cahier des charges et d’un appel d’offres international qui devra être lancé en 2018.

NC

Voir aussi

Cellule terroriste démantelée le 10 septembre

Cellule terroriste démantelée le 10 sept | 5 individus déférés devant le juge d’instruction

Cinq individus, interpellés le 10 septembre par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) pour implication …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.