Caisse Centrale de Garantie | La garantie qui garantit la relance et… Nouveau statut !

Hicham Zanati Serghini,CCG

Hicham Zanati Serghini, Directeur Général de la Caisse Centrale de Garantie

La Caisse Centrale de Garantie (CCG) a joué un rôle décisif depuis mars 2020, en prêtant main-forte aux entreprises qui ont subi un coup de massue du fait de la crise sanitaire due au nouveau Coronavirus (Covid-19).

C’est ainsi qu’est né le premier mécanisme de garantie, Damane Oxygène, qui a permis de couvrir 95% du montant des crédits, et encouragé les banques marocaines à mettre en place rapidement des découverts exceptionnels pour financer le besoin en fonds de roulement des entreprises. Les crédits garantis Damane Oxygène étaient principalement destinés à faire face aux charges courantes, majoritairement en faveur des TPE dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 10MDH. Un grand nombre d’entreprises ont pu bénéficier de cette offre pour un volume crédit de plus de 18MMDH.  Dirigée par Hicham Zanati Serghini, qui a été confirmé à ce poste, fin juin 2021, avec le nouveau titre de Directeur Général de la société nationale de garantie et de financement de l’entreprise (SNGFE), cette institution a mis en place d’autres formules de garantie, à l’instar de Relance TPE et Damane Relance.  

Relance TPE est destinée à garantir, à hauteur de 95%, les prêts des entreprises réalisant un chiffre d’affaires ne dépassant pas 10MDH, à la limite de 10% du chiffre d’affaires avec un minimum de 10.000 dirhams. Pour sa part, Damane Relance, est déployée en faveur des petites, moyennes et grandes entreprises réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 10MDH, avec une quotité de garantie allant jusqu’à 90%. Face à la Covid-19, la CCG a opté pour une stratégie qui s’est finalement avérée fructueuse, bien que plusieurs entreprises se trouvent encore en situation de souffrance.

Le rôle de la Caisse Centrale de Garantie est appelé à se renforcer davantage. Dans cette optique, le Conseil de gouvernement, réuni le 27 juillet 2021, a adopté le projet de décret 2.21-577 relatif à la qualification de l’autorité gouvernementale en charge des finances en vue de prendre certaines mesures liées à l’application de la loi 36.20, portant transformation de la CCG en Société Anonyme (SA). Il s’agit de l’article 11 concernant les modalités de transfert de l’actif et du passif du bilan de la CCG, et des articles 4 et 5 qui prévoient l’élaboration de conventions entre l’Etat et la Caisse Centrale de Garantie, pour le financement de ses activités.

ML

Voir aussi

Bourse de Casablanca | Le résumé hebdomadaire en 5 points clés

Voici cinq points clés du résumé hebdomadaire qui analyse la performance de la Bourse de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.