jeudi 17 août 2017

Egypte : Condamnation de journalistes

Trois journalistes d’Al-Jazeera ont été condamnés à des peines allant de 7 à 10 ans de prison au Caire. Un journaliste égypto-canadien était chef du bureau d’Al-Jazeera au Caire avant que la chaîne ne soit interdite en Egypte en septembre dernier. Lui et ses confrères, l’Australien Peter Greste, ancien correspondant de la BBC et l’Egyptien Baher Mohamed, étaient détenus depuis plus de 160 jours. Fahmy et Greste viennent d’être condamnés à 7 ans de prison, Baher à 10 ans.

Onze autres accusés jugés par contumace, dont les journalistes britanniques Sue Turton et Dominic Kane, ont également été condamnés à 10 ans. L’un des frères de Peter Greste, Andrew, s’est dit «abasourdi». «C’est difficile de comprendre une telle décision. Ce n’est vraiment pas ce que nous attendions; nous espérions un acquittement». Par la voix d’un porte-parole, Al-Jazeera a dénoncé une décision qui «défie toute logique et nie la justice».
Les journalistes de la chaîne qatarie comparaissaient pour avoir interviewé des sympathisants des Frères musulmans, «diffusé de fausses nouvelles en vue de soutenir le mouvement islamiste» et «dégradé l’image de l’Egypte».

Voir aussi

Loi sur le renseignement : La France critiquée

«La France renonce à ses liberté», «ère Bush-esque», loi «radicale». Au lendemain de l’adoption par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.