BMCE Capital Global Research privilégie un maintien du taux directeur

BMCE Capital research

Global Research () privilégie le maintien, en juin par (BAM), des conditions de sa avec un taux directeur et une réserve obligatoire à 1,5% et 0% respectivement.

Dans sa récente note “flash strategy” sur le Conseil trimestriel de la banque centrale attendu le 21 juin prochain, met en exergue le rebond économique observé en 2021 au Maroc, dû, en partie, à la accommodante mise en place par la Banque Centrale via notamment le maintien du taux directeur au niveau de 1,5%, après sa double baisse opérée en 2020 juste avant le début de la pandémie.

fait également état du soutien du marché monétaire à travers la satisfaction de 100% de la demande hebdomadaire des principalement sous forme d’avances à 7 jours.

L’élan de 2021 se retrouve malencontreusement freiné en 2022 par la survenance d’une rude sécheresse ayant affecté la production agricole et par les effets induits à l’international par la déclaration des hostilités de guerre entre la Russie et l’Ukraine, relève BKGR, notant qu’il s’agit d’une situation qui a amené la Banque Centrale à revoir à la baisse ses prévisions de croissance de l’économie nationale à +0,7% contre +2,9% initialement.

De son côté, le Gouvernement avait révisé ses anticipations de croissance à +1,7% contre +3,2% projeté dans la loi de finances 2022. Ce ralentissement semble déjà se déceler au T1 2022 où le Haut commissariat au plan estime la croissance économique à +1,8% (contre +7,9% au T4 2021) sous le poids du repli de -12,1% des activités agricoles non compensé par la hausse de +3,3% de la valeur ajoutée non agricole.

Cette tendance devrait se confirmer au T2 puisque le PIB est attendu en hausse timide de +1,8%, estime BKGR.

Ceci étant et au regard des dernières estimations du ministère de l’ tablant sur une production céréalière pour la saison 2021/2022 de 32 MQx à fin mai (contre 25 MQx pris comme base de révision par la Banque Centrale), une légère revue à la hausse du taux de croissance économique pourrait en résulter à l’issue du prochain conseil de .

Lire aussi
Banques | Le déficit de la position de change se creuse (BKGR)

Les craintes initiales de détérioration du déficit budgétaire semblent se dissiper pour le moment (-6,3% du PIB vs. -5,9% prévu par la LF 2022) puisque les finances publiques affichent une résilience à toute épreuve avec un déficit en allègement à fin avril, résultant essentiellement de l’amélioration des recettes ordinaires, même si les dépenses de compensation continuent de progresser pour atteindre MAD 12,4 milliards de dirhams (MMDH) (+73%).

Profitant vraisemblablement de la diminution du taux débiteur moyen (des entreprises et des ménages) à 4,28% au T1 2022 contre 4,44% au T4 2021, les mécanismes de transmission continuent, a priori, d’être efficaces permettant à l’encours global du crédit bancaire d’enregistrer une hausse de +3,2% à fin avril 2022.

L’Argentier du Royaume a vu ses conditions de financement globalement se renchérir. En effet, après avoir enregistré des baisses des taux obligataires allant de -30 pbs à -88 pbs depuis la première baisse du taux directeur en 2020, les taux primaires ressortent en hausse moyenne aux alentours de +10 et +20 pbs, fait observer la même source.

Au volet des prix, la reprise de l’activité économique et l’accommodation des conditions monétaires n’ont pas pu freiner l’inflation importée qui reste à des niveaux record depuis le début de l’année. “Pour le moment, il est clair que cette hausse des prix n’est aucunement d’origine monétaire”, explique BKGR.

Par ailleurs, BKGR est revenu sur une note récente de FITCH Solutions qui a estimé que la Banque Centrale devrait procéder à deux hausses de taux de 25 pbs chacune au second semestre de cette année en raison de l’inflation galopante et la baisse de la croissance cette année.

LR/MAP

Voir aussi

Bourse des valeurs de Casablanca

Bourse de Casablanca | L’essentiel de la séance du lundi 13 juin

Le Masi a clôturé la séance de lundi sur une perte de 0,59% à 12.490,67 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...