Banque Mondiale | Entre 40 à 60 millions de personnes devraient basculer dans l’extrême pauvreté

Banque Mondiale : Entre 40 à 60 millions de personnes devraient basculer dans l’extrême pauvreté

La pandémie du coronavirus a déjà mis à l’arrêt ou inversé la croissance partout dans le monde et devrait faire basculer entre 40 à 60 millions de personnes supplémentaires dans l’extrême pauvreté, selon la Banque Mondiale qui estime que seule une action rapide de grande envergure évitera que cette crise ne rime avec une recrudescence de la faim, de l’analphabétisme et des troubles sociaux.

Face à une crise d’une telle ampleur, la seule option viable consiste à opposer une réponse internationale massive, coordonnée et à nulle autre pareille, a indiqué le directeur général des opérations de la Banque mondiale, Axel van Trotsenburg, dans un analyse publiée vendredi.

Jugeant impératif de réagir vite pour aider les pays à renouer avec une trajectoire de croissance durable, l’institution financière basée à Washington recommande notamment une action concertée avec les gouvernements, les entreprises, les partenaires du développement et les organisations multilatérales.

Sous l’effet de la pandémie de COVID-19, une urgence sanitaire mondiale qui se double d’une crise économique d’une ampleur inouïe, l’économie mondiale devrait se contracter de 4.200 milliards de dollars entre 2019 et 2020, selon des estimations de la Banque mondiale.

Un chiffre qui dépasse largement le PIB de toute l’Asie du Sud (autour de 3.500 milliards de dollars) et qui équivaudrait à la disparition de la scène économique de l’Allemagne et de la Belgique. Pire encore, par rapport aux projections établies pour 2021 en l’absence de pandémie, les pertes se situeraient autour de 7.500 milliards de dollars — soit 40 % de l’économie américaine et plus que le PIB combiné de l’Amérique latine et des Caraïbes et du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Cette dimension économique de la crise est telle qu’elle capte l’attention et risque de nous paralyser, mais les enjeux humains sont encore plus importants, s’alarme l’analyse qui rappelle l’engagement du Groupe de la Banque mondiale pour aider les pays à affronter l’urgence sanitaire, contenir au mieux les pertes économiques et commencer à planifier leur redressement sur le long terme.

Avec MAP

Voir aussi

np morocco mohammedia

Mohammedia | Inauguration de l’extension de l’usine « NP Morocco »

Clayens NP Morocco a inauguré, vendredi, l’extension de son unité industrielle à Mohammedia, spécialisée dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.