Assurance | Les 8ème RDV de Casablanca se penchent sur les nouveaux défis du secteur

ACAPS,Assurance,FMSAR,CNSS,Kenya,Maroc

Mohamed Hassan Bensalah, Président de la FMSAR, initiatrice des RDV de Casablanca de l’Assurance.

Sous le Haut patronage de SM le , la Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurance (FMSAR) a organisé la 8ème  édition des Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance, sous le thème de l’«Assurance Durable et l’élargissement de la couverture ». 

Les 8èmes RDV de Casablanca de l’Assurance, tenus les 23 et 24 mars en mode hybride, ont été marqués par les interventions respectives du Président de la Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurance (FMSAR), Mohamed Hassan Bensalah, du Président par intérim de l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS), Othman Khalil El Alamy, du Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale () Hassan Boubrik, et de la Représentante de l’Association des Assureurs du Kenya, Hazel Kingori, dont son pays a été l’invité d’honneur de cet événement.

Quels rôles pour l’assurance de demain?

Dans son allocution introductive, le Président de la FMSAR Mohamed Hassan Bensalah, a affirmé que le secteur des Assurances évolue dans un monde plein d’incertitudes, de doutes et de facteurs d’instabilité. «Malgré le contexte mondial instable, nous devons aller de l’avant. Et de préciser que «l’émergence de risques de genre nouveaux, met à mal nos modèles classiques de modélisation et peut mettre en péril notre équilibre. Un point face auquel le secteur d’assurance marocain fait face actuellement à travers «la multirisque climatique lancée en 2011, tout comme le dispositif contre les conséquences des événements catastrophiques lancé en 2022. Aujourd’hui, tous les risques ne sont pas couverts, il faut y aller progressivement et avec maitrise pour pouvoir construire des dispositifs viables et durables», a-t-il précisé.

Pour sa part, le Président par intérim de l’ACAPS, a rappelé que «les enjeux du contexte national actuel marqué par le chantier de la généralisation de la protection sociale, lancé en 2021 par SM le Roi interpelle les professionnels du secteur des assurances au Maroc, qui doivent s’inscrire dans cette dynamique, en proposant des produits d’assurance complémentaire adaptés». Othman Khalil El Alamy a aussi passé en revue les efforts déployés par le Maroc en matière de lutte contre les changements climatiques, précisant à cet égard que «les assureurs, en tant qu’investisseurs institutionnels, ont un rôle majeur à jouer pour soutenir l’orientation du pays dans sa , contribuer au verdissement de l’économie et plus généralement au développement durable».

De con coté, le DG de la est revenu sur la 1ère étape du chantier de la protection sociale au Maroc, qui concerne l’AMO. «La généralisation de la protection sociale à tous les Marocains est une réelle révolution sociétale, a indiqué Hassan Boubrik, avant d’ajouter que la enregistre aujourd’hui une activité sans précédent. «Nous nous attendons, dans le cadre de l’opérationnalisation de la généralisation de la couverture sociale à tous les Marocains, à ce que le nombre de dossiers maladies traités par la CNSS, passe de moins de 20.000 à près de 90.000 par jour au cours des prochains mois. Au 13 mars 2022, plus de 1 million de nouveaux assurés ont été immatriculés à la CNSS. Nous prévoyons d’intégrer le reste des travailleurs non-salariés avant fin mai 2022», a affirmé Hassan Boubrik. «Notre objectif premier est de réduire les délais de traitement des dossiers à 6 jours maximum. Nous espérons, avec la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes le défi d’intégrer 60% de la population marocaine à l’AMO, tout en veillant à la viabilité du régime de couverture sociale de base, à moyen et long termes», a fait savoir le Top management de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale.

La 1ère journée des Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance, a connu l’organisation de panels axés entre autres, sur les enjeux de l’assurance en lien avec le développement durable. La deuxième journée des RDV de Casablanca (24 mars 2022) a été l’occasion pour les intervenants, de se pencher sur la généralisation de la couverture au Maroc, avec un focus particulier sur le rôle et la place des assureurs dans ce domaine. Nous y reviendrons plus en détail dans notre prochaine édition.

Lire aussi
Libye | Abdulhamid Dabaiba salue le soutien continu du Maroc à la réconciliation nationale dans son pays

—————————

Convention

Partenariat FMSAR- Association des Assureurs kényans

ACAPS,Assurance,FMSAR,CNSS,Kenya,Maroc

De g.à.d: Hazel Kingori & Mohamed Hassan Bensalah

La 8ème  édition des Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance a été marquée par la signature d’une convention de coopération technique entre la Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurance (FMSAR) et l’Association des Assureurs kényans. Signé côté marocain par Mohamed Hassan Bensalah et Hazel Kingori, Représentante de l’Association des Assureurs du Kenya, ce partenariat permettra aux deux parties de développer leurs secteurs des assurances respectifs et ce, dans de nombreux segments. 

Mohcine Lourhzal

————————-

Ils ont déclaré au Reporter

Bachir Baddou, Directeur Général de la FMSAR 

«Nous sommes tenus d’accompagner le développement durable au Maroc»

ACAPS,Assurance,FMSAR,CNSS,Kenya,Maroc

 «La huitième édition des Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance aborde deux thèmes. Le premier c’est le développement durable. En tant qu’entreprise d’assurance, nous sommes tenus, en tant que Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurance, d’accompagner le développement durable au Maroc, notamment en matière de couverture des risques liés aux changements climatiques. Il s’agit également, d’être au plus près de nos assurés, notamment en les orientations dans le choix des assurances les plus adaptées à leur situation. Comme vous avez pu le suivre, nous avons signé une convention avec le Kenya qui dispose d’un marché de l’assurance qui se développe très bien dans sa région. Le Kenya est également un exemple en matière de digitalisation. Notre marché, lui, offre d’autres avancées majeures. Il ne faut pas oublier que le Maroc est un exemple en dans le domaine de l’assurance automobile et tous les services associés. L’assurance vie est aussi un domaine sur lequel le Royaume est très avancé. Comme nous l’avons fait avec nos amis assureurs tunisiens, de la Côte d’Ivoire et avec nos amis égyptiens, nous tenons avec nos partenaires kenyans, à échanger pour faire évoluer nos secteurs d’assurance respectifs».

Othman Khalil El Alamy, Président par intérim de l’ACAPS

«Développement durable et couverture sont intimement liés»

ACAPS,Assurance,FMSAR,CNSS,Kenya,Maroc

 «Nous avons été ravis de participer à la huitième édition des Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance, avec deux  thèmes d’extrême importance, que ce soit l’assurance durable ou encore la couverture médicale généralisée. Ces deux thèmes peuvent paraitre différents, mais en réalité développement durable et couverture santé sont intimement liés. Les citoyens ont besoin d’être en bonne santé. La sécurité de la population marocaine concerne d’autres aspects de leur vie quotidienne, que sont évidemment les problématiques d’assurance durable, de durabilité par rapport  à l’environnement et aux risques climatiques entre autres. Comme vous le savez, en ce qui concerne l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO), c’est un chantier qui est porté par SM le . Aujourd’hui l’objectif, c’est qu’à terme on puisse avoir au Maroc une couverture généralisée pour l’ensemble des citoyens. Dans ce cadre-là, les assureurs auront un rôle important à jouer, puisqu’ils vont devoir proposer des garanties complémentaires au profit des citoyens marocains». 

Hazel Kingori, Représentante de l’Association des Assureurs du Kenya

«L’accord de coopération avec la FMSAR profitera au marché kényan de l’Assurance»

ACAPS,Assurance,FMSAR,CNSS,Kenya,Maroc

«L’accord de coopération que j’ai eu le plaisir de signer aujourd’hui au nom de l’Association des Assureurs du Kenya avec le Président de la Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurance, M. Mohamed Hassan Bensalah à l’occasion de la 8ème édition des Rendez-vous de Casablanca, profitera au marché kényan de l’Assurance, notamment dans les segments médical et automobile sur lequel le Maroc est extrêmement avancé. Grâce à ce partenariat, le Maroc et le Kenya auront la possibilité de partager leurs expériences et compétences respectives dans le secteur des assurances».

Voir aussi

Bourse de Casablanca

Bourse de Casablanca | Les tops et les flops de la semaine

Bourse (Casablanca), 30/04/2022 (MAP) – Voici les meilleures et les mauvaises performances des valeurs cotées …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...