Afrique post-Covid | Bouchareb insiste sur le renforcement d’une coopération innovante

Coopération africaine,Afrique

La ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Nouzha Bouchareb, a souligné, vendredi à Rabat, la nécessité de renforcer une coopération innovante en faveur de la résilience et le développement durable en Afrique.

Coprésidant une conférence de haut niveau sous le thème “L’Afrique face à la crise de la Covid-19 : Quelle coopération innovante pour une meilleure résilience et un développement durable ?”, organisée à l’occasion de la journée mondiale de l’Afrique 2021 au niveau du siège de la Fondation diplomatique, la ministre a mis en exergue la gestion intelligente assurée par le Maroc, sous la conduite clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, de la crise sanitaire de Covid-19, relevant que malgré ses répercussions, la crise a permis de tirer de nombreux enseignements, relatifs, notamment, à la solidarité mondiale et à l’importance de l’innovation.

En harmonie avec sa vision et son appartenance africaines, a-t-elle dit, le Maroc a engagé des actions de solidarité au profit des États africains face à cette situation exceptionnelle, en concrétisation de l’initiative lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en tant que démarche efficace et orientée vers l’action devant permettre un partage des expériences et des bonnes pratiques et l’établissement d’un cadre opérationnel.

Le secteur de l’habitat et de l’urbanisme a été impacté par la crise sanitaire, notamment à cause des restrictions de mobilité, a-t-elle signalé, faisant savoir que “la coopération a été l’un des piliers que nous avons activé durant la crise”, à travers notamment l’organisation de nombre d’évènements qui ont été l’occasion d’échange avec les différents partenaires.

Relevant l’importance de la souveraineté en matière de fabrication et d’approvisionnement en produits de première nécessité en particulier, Mme Bouchareb a appelé à un changement de paradigme sur ce volet et à la capitalisation sur les “success story”.

Elle a, de même, souligné la pertinence du nouveau modèle de développement, présenté mardi dernier devant SM le Roi, passant en revue certaines réformes importantes entreprises par le Royaume, dont notamment les chantier de la dématérialisation et de la généralisation de la couverture sociale.

Lors de cet événement coprésidé par le président de la Fondation diplomatique, Abdelati Habek, des ministres africains, panélistes de renommée internationale et experts ont abordé des questions diverses et variées relatives aux mesures prises par le continent africain face à la Covid-19 et au renforcement d’une coopération innovante en faveur de la résilience et le développement durable, à travers le partage d’initiatives, de bonnes pratiques, d’expériences, en plus de la mise en place d’une action intégrée pour une relance rapide.

Lire aussi
Festival Jawhara : L’Afrique à l’honneur à Doukkala

Ils ont, en effet, souligné l’importance de la question du logement durant la pandémie, notamment pour les démarches de quarantaine et d’isolement, insistant sur l’impératif de dégager le potentiel du secteur de l’urbanisme pour créer la richesse.

Dans une déclaration à la presse en marge de cette conférence, Mme Bouchareb a indiqué que l’organisation de cette journée était une occasion de réaffirmer l’ouverture du Maroc sur le continent et de partager avec les représentants des pays africains les stratégies suivies par le Maroc pour la gestion de la crise sanitaire.

C’était aussi une opportunité pour exposer les expériences nationales relatives au secteur de l’habitat et de l’urbanisme, ainsi que les moyens qui ont permis au Maroc de relever le défi de cette crise planétaire et s’inscrire dans une dynamique de relance.

De son côté, M. Habek a indiqué, dans une déclaration similaire, que la célébration de la Journée de l’Afrique par la Fondation diplomatique vise le renforcement de la coopération Sud-Sud, dont les contours ont été tracés par SM le Roi, soulignant que les actions entreprises par le Souverain ont consolidé la présence du Maroc dans sa profondeur africaine, notamment à travers les nombreuses visites effectuées dans plusieurs pays africains et le lancement de nombreux projets de développement au profit des populations locales.

La coopération et l’échange d’expertises et des bonnes pratiques entre les pays africains sont primordiaux dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, a relevé, pour sa part, le Doyen du corps diplomatique africain Mouhamadou Youssifou, qui a insisté sur l’impératif de créer de grands centres de recherches régionaux “pour arriver à produire nos propres vaccins et vacciner nos populations”.

La journée de l’Afrique célèbre l’anniversaire de la signature des accords de l’Organisation de l’Unité Africaine, le 25 mai 1963 et est marquée par l’organisation de nombreux événements par les différents pays africains dans le but de favoriser le rapprochement entre les peuples du continent.

LR/MAP

Voir aussi

Maroc Covid-19

Covid-19 | 171 nouveaux cas, plus de 24,42 millions primo-vaccinés

Un total de 171 nouveaux cas d’infection au nouveau coronavirus (Covid-19) et de 130 guérisons …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...