Le Maroc, invité d’honneur des 2è Journées de l’économie d’énergie de Côte d’Ivoire

Maroc-Côte d’Ivoire,Energies renouvelables,AIENR,FENELEC

Le est l’invité d’honneur des 2èmes journées promotionnelles de l’économie d’énergie, de l’énergie solaire, des PME et du développement durable de Côte d’Ivoire qui se tiennent, vendredi et samedi à Abidjan.

Cet événement est organisé par l’Association ivoirienne des Energies renouvelables () et de l’Efficacité énergétique avec le soutien de la Fédération nationale de l’Electricité, l’Electronique et les Energies renouvelables du (FENELEC).

Partenaire de ces 2èmes journées, la FENELEC s’est fortement mobilisée avec la participation de 24 entreprises marocaines aux côtés de l’Institut de Recherche sur les Energies renouvelables et les Energies nouvelles (IRESEN), représenté par son directeur général, Badr Ikken.

Selon le directeur général de la FENELEC, Khalil El Guermai, la participation massive des entreprises marocaines, qui viennent faire étalage de leurs industries tant en fabrication qu’en ingénierie d’installation électrique et énergies renouvelables, représente la première sortie groupée de la Fédération depuis l’apparition de la pandémie de la covid-19.

Un congressman américain impressionné par les grands progrès du Maroc en matière d'énergies renouvelables

En plus des entreprises marocaines, a-t-il ajouté, 50 sociétés et startups, provenant de 11 pays (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, , Mauritanie, , Sénégal, Togo) et membres de la Confédération Africaine de l’Electricité (CAFELEC), exposent leur savoir-faire en la matière.

Intervenant à l’ouverture de cet événement, M. Ikken a passé en revue plusieurs facettes et maillons forts de l’historique de la maroco-ivoirienne en matière de promotion des énergies renouvelables et de l’économie verte.

Il s’est notamment arrêté sur l’emblématique projet « Green Energy Park -Côte d’Ivoire », en cours de réalisation en avec l’Université Mohammed VI Polytechnique et qui se veut une plateforme de test, de caractérisation et de formation dans le domaine de l’énergie solaire dans les conditions climatiques semi-tropicales.

Basée à l’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro, la capitale politique ivoirienne, cette plateforme test sera équipée de laboratoires de pointe pour la recherche et la formation dans les domaines solaires, notamment des laboratoires pour la caractérisation des composants solaires, les modules de photovoltaïque, les onduleurs et tous les composants de l’énergie solaire, entre autres.

Die Welt | Le rêve d’une électricité verte au désert

La production d’électricité, le traitement des eaux, la formation des étudiants,le développement de technologies adaptées aux besoins propres en lien avec le changement climatique sont autant de domaines que cette plateforme prend en compte.

A cette occasion, l’ a rendu un vibrant hommage au Marocain Feu Azelarab El Harti, ex-président de la FENELEC décédé en plein mandat, en reconnaissance des actions de et de rapprochement économique qu’il a initiées dans les secteurs électrique et des énergies renouvelables entre le Maroc et la Côte d’Ivoire.

En marge de ces 2èmes Journées promotionnelles, la CAFELEC, présidée par le Maroc, tiendra une session extraordinaire de son Conseil d’Administration.

LR/MAP

Voir aussi

Marrakech,Global Capital Markets,AMMC

Marrakech | Ouverture de la Conférence internationale “Prévoir l’imprévisible – un trilemme pour les marchés des capitaux”

Les travaux de la Conférence internationale “Global Capital Markets – Expect the unexpected : a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...