vendredi 20 juillet 2018

Dialogue 5+5 : Le Maroc se démarque à Alger

L’arrivée et la participation du ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, à la conférence du Dialogue 5+5 sur la Méditerranée occidentale, outre le fait qu’elle a catégoriquement démenti les allégations mensongères selon lesquelles le Maroc aurait voulu boycotter cette rencontre, aura été une nouvelle occasion pour le Royaume de mettre la lumière sur son action diplomatique et ses interventions, en vue d’établir et de maintenir la paix et la stabilité dans la région.

Dans ce sens, le chef de la diplomatie marocaine a eu une série d’entretiens bilatéraux, notamment avec son homologue algérien, Abdelkader Messahel. Une rencontre dont, d’ailleurs, la presse algérienne s’est fait l’écho et en a même fait la confirmation d’un dégel dans les relations entre Rabat et Alger. Selon des sources médiatiques algériennes, cette rencontre se serait aussi inscrite «dans un processus de reprise du dialogue diplomatique entre les 2 pays, après une période de tension et de guerre médiatique»! D’après la même source, une rencontre bilatérale aurait déjà été prévue entre les 2 responsables des Affaires étrangères prochainement, «pour confirmer le dégel définitif entre les 2 pays».

Mais au-delà, la conférence a été une occasion de mettre en évidence la disponibilité du Maroc d’œuvrer pour les bonnes causes de la région. En témoignent les termes de  la Déclaration finale adoptée à l’issue des travaux de cette réunion qui a salué l’initiative du Maroc d’organiser la 1ère rencontre ministérielle du Dialogue «5+5» sur la jeunesse. Les ministres ont exprimé la centralité de cette question, en tant que thème principal de cette conférence, dans la définition des politiques publiques. Par ailleurs, comme autres marques de particularité de l’action marocaine, on relèvera que la Déclaration finale a réaffirmé la centralité de l’Accord de Skhirate en tant que «seul cadre viable» de règlement de la crise libyenne sous l’égide des Nations Unies. Les ministres ont en effet réitéré leur position en faveur d’une solution politique à la crise en Libye, loin de toute ingérence étrangère, basée sur le dialogue inclusif et la réconciliation nationale, dans le cadre de l’Accord de Skhirate du 17 décembre 2015.

La 14ème Réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres du dialogue en Méditerranée occidentale «5+5», a aussi salué le rôle que joue le Comité d’Al-Qods sous la présidence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. La déclaration finale souligne, à cet effet,  que les ministres ont unanimement réaffirmé leur position constante, quant à la nécessité de préserver l’identité et le caractère multiconfessionnel de la ville sainte de Jérusalem. A cet égard, les ministres déplorent vivement la décision de l’administration américaine relative à la ville sainte.

La Réunion a également salué l’action du Maroc en matière de migration et de lutte contre le terrorisme. La Déclaration finale a ainsi souligné l’importance du Processus de Rabat dans la gestion des flux migratoires et s’est également félicitée de la tenue prochaine au Maroc d’une réunion ministérielle «5+5» sur la migration.
En matière de lutte contre le terrorisme, les ministres des Affaires étrangères des pays membres du Dialogue 5+5 ont aussi salué toutes les actions du Forum Mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) sous la co-présidence Maroc-Pays-Bas, en tant que contribution substantielle dans la lutte contre ce fléau, tout en exprimant leur préoccupation face au retour des combattants terroristes étrangers.
Les travaux de la 14ème Réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres du dialogue en Méditerranée occidentale «5+5» ont été axés sur plusieurs sujets, notamment le développement économique et social inclusif et partagé, la jeunesse et l’emploi, la migration et le développement durable.
Les questions régionales, notamment celles relatives à la lutte contre le terrorisme, à la dé-radicalisation, à la Libye, au Sahel, à la Syrie, à l’Irak et au Moyen-Orient ont été également à l’ordre du jour de cette conférence ministérielle.

HD

Voir aussi

Accord agricole Maroc-UE : le collège des Commissaires adopte l’échange de lettres incluant le Sahara marocain

La Commission européenne a annoncé que le  collège des Commissaires, a adopté, lundi 11 juin 2018, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.