Flash Infos

Proche-Orient : Réunion jeudi du conseil de sécurité autour du plan de paix américain

Réunion jeudi du conseil de sécurité autour du plan de paix américain pour le Proche-Orient

Le Conseil de sécurité de l’ONU tiendra jeudi une réunion à huis clos autour du plan de paix américain pour le Proche-Orient, a annoncé lundi le représentant permanent de la Belgique à l’ONU, Marc Pecsteen de Buytswerve.

Cette réunion, à la demande des Etats-Unis, verra la participation du conseiller du président américain, Jared Kushner, qui exposera le plan américain dévoilé la semaine dernière et sera l’occasion également pour les 14 autres Etats membres du Conseil de présenter leurs positions, a déclaré M. de Buytswerve lors d’une conférence de presse destinée à présenter le programme de la présidence belge du Conseil de sécurité pour le mois de février.

L’ambassadeur belge a également indiqué, à cette occasion, que le président palestinien Mahmoud Abbas est attendu à l’ONU le 11 février pour présenter la position palestinienne.

A cette occasion, les Palestiniens ont indiqué avoir l’intention de soumettre un projet de résolution au Conseil de sécurité, via la Tunisie, membre non permanent du Conseil.

Le président américain Donald Trump a dévoilé la semaine dernière son plan de “Paix au Proche Orient” qui promeut, selon lui, une solution “réaliste à deux Etats” sous plusieurs conditions pour les Palestiniens.

Ce plan comprend notamment l’annexion par Israël de la Vallée du Jourdain et la reconnaissance de Jérusalem comme “capitale indivisible d’Israël“.

Les Palestiniens ont rejeté avec force le plan américain. Le président Mahmoud Abbas a annoncé la rupture de “toutes les relations” entre l’Autorité palestinienne d’une part, et Israël et les Etats-Unis, d’autre part.

La Ligue arabe tout comme l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) ont également exprimé le rejet de l”accord du siècle” américano-israélien, annoncé comme règlement alternatif au conflit au Moyen-Orient.

Avec AFP

Voir aussi

Grippe porcine | La Chine minimise le risque d’une nouvelle pandémie

Grippe porcine | La Chine minimise le risque d’une nouvelle pandémie

La Chine, première touchée par le Covid-19, s’est voulue rassurante mercredi après la découverte dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.