Flash Infos

Liban : Saad Hariri annonce sa démission

Liban : Saad Hariri annonce sa démission

Le Premier ministre libanais Saad Hariri a annoncé sa démission, ce mardi 29 octobre, au treizième jour d’un soulèvement populaire au Liban.

Dans une allocution télévisée, Hariri a présenté la démission de l’ensemble de son gouvernement.

“Pour arrêter la dégradation de la situation, j’ai essayé de trouver une sortie de crise pour calmer la colère des gens”, a-t-il déclaré.

“Je me trouve dans une impasse et il est temps de donner un grand choc” pour tenter de retrouver une stabilité dans le pays.

“Je démissionne en réponse à la volonté de beaucoup de Libanais qui sont descendus dans les rues pour demander du changement”, a-t-il ajouté.

“Les postes changent mais ce qui est important, c’est la dignité du pays et sa stabilité”.

Cette annonce intervient quelques heures après une violente attaque de partisans du Hezbollah et d’Amal contre les manifestants anti-gouvernement dans le centre-ville de Beyrouth.

Cette démission intervient ainsi malgré l’opposition claire du Hezbollah à une telle décision. Vendredi dernier, le secrétaire général du parti chiite avait refusé toute chute du cabinet et du mandat du président, Michel Aoun, ainsi que l’organisation d’élections législatives anticipées, comme l’exigent les protestataires. Il avait mis en garde contre le chaos, un effondrement économique du pays et même le début d’une nouvelle guerre civile en cas de vacance gouvernementale.

Le mouvement de contestation au Liban, avait été déclenché par l’imposition d’une taxe sur les appels via messagerie instantanée. Cette taxe avait été immédiatement retirée, sans que cela n’apaise la colère et le ras-le-bol des Libanais.

La liste de réformes économiques et financières annoncées le lundi 21 octobre par le Premier ministre n’a pas non plus été suffisante pour mettre un terme aux manifestations. Le discours du chef de l’Etat adressé aux Libanais avait également échoué à calmer la rue.

Avec AFP

Voir aussi

L’Iran émet un mandat d’arrêt contre “Donald Trump” pour meurtre et terrorisme

L’Iran émet un mandat d’arrêt contre “Donald Trump” pour meurtre et terrorisme

L’Iran a lancé un mandat d’arrêt et réclamé l’émission d’une «notice rouge» auprès d’Interpol contre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.