dimanche 21 juillet 2019

L’Australie célèbre la Journée de l’Afrique avec la participation du Maroc

L’ambassade du Maroc en Australie a pris part, Jeudi soir à Canberra, à la célébration de la 56ème édition de la journée de l’Afrique en Australie, en présence du Gouverneur Général d’Australie, Sir Peter Cosgrove en tant qu’invité d’honneur et de plusieurs personnalités des milieux politique, diplomatique, économique et culturel, ainsi que des membres de la Communauté africaine résidant en Australie.

Dans une déclaration à la MAP, l’ambassadeur du Maroc en Australie, M. Karim Medrek a souligné que la célébration de la Journée de l’Afrique illustre l’intérêt accordé par les autorités australiennes au continent, et que le Maroc, à l’instar des années précédentes, a participé activement à ce rendez-vous au sein du groupe des ambassadeurs africains accrédités en Australie.

L’ambassade du Maroc a installé un stand marocain au sein de l’Hellenic Club de Canberra qui a drainé de nombreux visiteurs qui ont été ravis de déguster les délices de la gastronomie marocaine qui occupe une place de choix dans le patrimoine culturel africain, a fait savoir M. Medrek.

Le diplomate marocain a indiqué que cette célébration a été aussi l’occasion de rendre un vibrant hommage aux membres de la communauté africaine installée en Australie, connue pour abriter de réelles compétences bien intégrées dans la société australienne.

M. Medrek a souligné, également, l’importance d’intensifier les échanges entre le Maroc et l’Australie sur le plan économique, compte tenue de l’énorme potentiel dont jouit le continent, appelé à jouer un rôle prépondérant dans l’économie mondiale à l’avenir.

Lors de son discours, le Gouverneur Général du Commonwealth d’Australie a salué l’excellence des relations entre l’Australie et l’Afrique, marquées par la convergence des points de vue sur un nombre de sujets d’ordre régional et global.

Il a, également, saisi cette occasion pour rendre hommage aux pères fondateurs des Nations de l’Afrique qui ont contribué largement, selon lui, au progrès du continent africain, devenu le plus prometteur en terme d’opportunités et de perspectives de croissance.

Pour sa part, le doyen du Groupe des ambassadeurs africains accrédités à Canberra, M. Issaya Kabira a salué les acquis enregistrés dans les relations australo-africaines sur tous les niveaux. Il a, en outre, remercié le Gouverneur Général pour son plaidoirie en faveur l’approfondissement des relations entre l’Australie et l’Afrique qui connaissent un essor sans précédent tout au long des dernières années.

Selon M. Kabira, cette célébration offre une occasion pour faire le point sur la place du continent africain au sein de la communauté internationale, en plus d’un rendez-vous incontournable pour exprimer la solidarité et l’unité entre des représentations diplomatiques des pays africains en Australie.

Il a également rappelé les défis auxquels doit faire face un continent dont la population est estimée à 2,3 milliards à l’horizon 2050, dont une classe moyenne d’un milliard d’habitants.

M. Kabira a, en outre, souligné l’importance de la Zone de libre-échange continentale qui permettra de créer un marché commun des biens et des services et de faciliter la circulation des personnes afin de renforcer l’intégration économique continentale.

Il sied d’indiquer que cette célébration annuelle a permis au public australien de découvrir un cocktail de musiques africaines, des spectacles de danse, le tout agrémenté par des dégustations qui donnent à savourer la diversité de l’art culinaire du continent.

Avec MAP

Voir aussi

En direct de Syrie : Le temps de l’indifférence

Après Alep et la Ghouta, le drame de la guerre syrienne se rejoue à Idleb, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.