lundi 20 novembre 2017

Irak : Le dernier assaut

Les forces irakiennes ont annoncé, jeudi 26 octobre, avoir lancé l’assaut contre le dernier bastion de l’organisation Etat islamique (EI) dans le pays. Au même moment, les Kurdes faisaient part d’une offensive de Bagdad, contre leurs forces dans le nord frontalier de la Turquie.
Les djihadistes de l’EI ne tiennent plus en Irak que les localités d’Al-Qaïm et de Rawa, ainsi que leurs environs désertiques, dans l’immense province occidentale d’Al-Anbar, proche de la Syrie en guerre. En 2014, ils ont pris, lors d’une percée fulgurante, près d’un tiers du pays mais, depuis, les troupes gouvernementales et paramilitaires les ont chassés de plus de 90% de leur territoire. «Les légions héroïques foncent vers le dernier repaire du terrorisme en Irak, pour libérer Al-Qaïm, Rawa et les villages et hameaux environnants dans l’ouest d’Al-Anbar», a ainsi déclaré, jeudi 26 novembre, le Premier ministre, Haïder Al-Abadi. «Ils reviendront tous dans le giron de la patrie grâce à la détermination et à l’endurance de nos héros combattants».
Il s’agit, selon la coalition internationale emmenée par les Etats-Unis, «du dernier grand combat» contre l’organisation djihadiste, puisque différentes forces syriennes, appuyées par Moscou ou Washington, devraient faire la jonction avec les forces irakiennes pour étrangler l’EI, désormais retranché dans la vallée de l’Euphrate. L’analyse des documents publiés par les Peshmergas, forces armées du Kurdistan irakien, permet de supposer qu’un char irakien M1A1 Abrams, de fabrication américaine, a été détruit par un lance-missiles antichar portable HJ-8 chinois, lors de l’affrontement qui a opposé des Peshmergas à l’armée irakienne, le 20 octobre, dans la province irakienne de Kirkouk, écrit le portail War Is Boring, projet médiatique américain spécialisé en affaires militaires qui s’est développé autour du blog personnel d’un correspondant de guerre américain.

Patrice Zehr

Voir aussi

Iran : L’accord nucléaire en question

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a dit espérer que Donald Trump prendra …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.