mardi 22 mai 2018
Flash Infos

Agrégation : L’avenir du secteur agricole au Maroc

Le système d’agrégation, qui a prouvé son efficacité, représente l’avenir du secteur agricole au Maroc.

C’est ce qu’a souligné le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement durable et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, à Marrakech, lors d’un séminaire national sur l’agrégation agricole, organisé par l’Agence pour le développement agricole (ADA), sous le thème «L’union fait la force».

Akhannouch a ainsi noté que quelque 49.000 agriculteurs marocains sont actuellement agrégés et bénéficient de tous les avantages de ce modèle novateur d’organisation des agriculteurs octroyés par l’Etat, dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV)». Et d’ajouter: «200.000 autres agriculteurs travaillent avec ce système, sans être agrégés et sans bénéficier des subventions de l’Etat. C’est cette frange qui est visée par les stratégies du ministère».

A cette occasion, le ministre a appelé à encourager les investisseurs à intensifier le recours à ce modèle novateur d’organisation des agriculteurs qui permet de soutenir, notamment, les petits agriculteurs possédant 1 à 2 hectares. Il a par ailleurs relevé que l’agrégation possède plusieurs avantages, dont l’accès aux financements et aux marchés internes et externes.

Organisé par l’ADA, sous l’égide du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement durable et des Eaux et Forêts, ce séminaire a rassemblé plus de 350 participants, dont des représentants des Chambres d’agriculture, les fédérations professionnelles et interprofessionnelles, les agrégateurs actuels et potentiels, les opérateurs, les institutions financières et d’assurance, les départements ministériels concernés, des organismes internationaux et des bailleurs de fonds.
Ce rendez-vous agricole avait comme objectifs de faire le bilan de la situation actuelle de l’agrégation agricole, de sensibiliser les acteurs et de présenter un dispositif pratique et des mesures opérationnelles pour enclencher l’accélération et la dynamisation de la mise en place de projets d’agrégation réussis, en vue d’atteindre les objectifs tracés dans le cadre du PMV à l’horizon 2020.

L’ADA a ainsi présenté les principales recommandations recueillies, lesquelles portent sur la révision des critères et des normes d’éligibilité pour certaines filières, la proposition de nouveaux modèles d’agrégation tels que des projets autour de plate-formes de commercialisation, la proposition de nouvelles filières de production pour l’agrégation et l’assouplissement de la procédure d’approbation des projets d’agrégation et de la procédure d’octroi des subventions.
Les propositions ont aussi porté sur la mise en place de nouvelles incitations spécifiques à l’agrégation agricole.
En amont de cet événement, l’ADA a lancé des concertations élargies avec l’ensemble des acteurs du secteur qui ont permis d’avoir une vision claire de l’état des lieux en matière d’agrégation agricole.

HD

Voir aussi

Royal Air Maroc renforce sa flotte

Un nouvel appareil, Boeing B767-300 Freighter, d’une capacité de 45 tonnes, vient de renforcer la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.