samedi 19 août 2017

Théâtre «Bourguiba, dernière prison»

Theatre Bourguiba 2014

Une pièce du célèbre homme de théâtre tunisien, Raja Farhat, qui revisite l’Histoire du 20ème siècle et qui se jouera à Casablanca, Tanger et Rabat, ce février 2014. Y sont évoqués SM Mohammed V, SM Hassan II, Allal Fassi, ou encore la figure historique du Rif, Abdelkrim El Khattabi…

«Bourguiba joue les grandes pages du XXe siècle», annonce l’association

Al Manar qui présente la pièce de théâtre «Bourguiba, dernière prison», jouée par Raja Farhat, éminent homme de théâtre tunisien.
Et l’association d’ajouter: «La pièce a rencontré un franc succès dans les théâtres et les festivals de Tunisie, avant d’être plébiscitée en France et dans certains pays arabes».
De quoi allécher sérieusement les amateurs de théâtre !
Mais l’auteur de la pièce –qui est donc aussi celui qui la joue, avec sa partenaire Amel Fargi- est à lui seul «une raison» de se déplacer.
Raja Farhat est un auteur et réalisateur de théâtre, de Radio et de télévision, bien connu dans le monde des arts et cultures, y compris au Maroc où il compte de nombreux amis.
Il avait contribué à l’Encyclopédie des arts marocains et avait participé à la création du Festival International d’Asilah en 1978 (déjà !).
Il est, incontestablement, un fin connaisseur de la scène culturelle et artistique marocaine.
Et le voilà se penchant aussi sur son Histoire !
Selon ce que nous promettent les initiateurs de cette pièce «Bourguiba, dernière prison», «la performance du comédien et de sa partenaire, les images documentaires, invitent le public à un véritable voyage dans le XXe siècle tunisien, maghrébin, arabe et international, à travers les péripéties de la vie du leader résistant à la colonisation, ses victoires, ses défaites et son combat admirable pour les l’édification de l’Etat tunisien moderne».
C’est aussi, est-il précisé, «l’occasion pour Raja Farhat de porter les causes défendues par Bourguiba et sa contribution au développement de la Tunisie à travers la démocratie de l’enseignement, la relecture éclairée du Coran qui a redonné à la femme toute sa place dans la société tunisienne, notamment par l’abolition de la polygamie et de la répudiation».
Enfin du théâtre intelligent ? Le public jugera.
Une chose est sûre: il s’agit de Bourguiba, mais le public marocain est également concerné par sa propre Histoire.
Les initiateurs annoncent que «la pièce convoque, comme pour un dernier face à face, des personnalités historiques à la mémoire vive: SM Mohammed V, SM Hassan II, Allal Fassi, Abdelkrim El Khattabi…». Et puis, «Jamal Abdenasser,
Kennedy, Charles de Gaulle…».
Le spectacle est en tournée internationale en 2013/2014.
La pièce a déjà été présentée à Paris, Aix en Provence, Dubai.
Elle le sera bientôt à Bruxelles, Madrid, Milan, Montreal, Washington, Philadelphie.

Biographie de Raja Farhat
Un immense créateur !

Raja Farhat

Issu du Collège Sadiki et du Lycée Carnot de Tunis, Raja Farhat a effectué des études supérieures en Lettres italiennes et en théâtre auprès des maîtres du Piccolo Teatro de Milan.
Son cursus l’a conduit à l’université de Grenoble et de Paris-Sorbonne nouvelle.
Jeune fondateur du Théâtre du sud dans la région des mines de Gafsa, il a ensuite rejoint le ministère de la culture pour diriger successivement la Maison de la culture et la Galerie des arts de la capitale, le Festival international de Carthage et le Centre culturel et le Festival international de Hammamet.
Au Maroc, il a fondé le Festival international d’Asilah et contribué à l’Encyclopédie des arts marocains.
En France, il est le correspondant diplomatique d’agences et de journaux du Moyen Orient auprès de l’Union européenne avant d’assumer la Direction de la communication de l’Institut du Monde arabe à Paris.
Commissaire général de l’Année de la culture tunisienne en France, il est nommé Directeur général du développement à l’Agence internationale de la Francophonie.
De retour à Tunis, il est le Directeur éditorial du portail E-culture de la
Culture tunisienne, programme de la Banque Mondiale.
Auteur et réalisateur de Théâtre, de Radio et de télévision, il réalise des dizaines d’oeuvres dont la série «cités d’Orient» sur les grandes cités de la culture arabe ainsi que la série radiophonique francophone «Abécédaire» sur l’antiquité punique, romaine et byzantine de l’Afrique du Nord.
Sa dernière réalisation «Bourguiba, dernière prison», produite en 2012, effectue actuellement une grande tournée arabe et internationale et sera suivie d’un film qui retracera la saga de ce Roi Lear de Carthage, haute figure politique et intellectuelle du XXème siècle de la Méditerranée.

KB

Voir aussi

Nouveau : un «Forum marocain de l’innovation et du dialogue des cultures»

Le «Forum marocain de l’innovation et du dialogue des cultures», une nouvelle plate-forme dédiée à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.