Flash Infos

Abdelilah Hifdi, chef du groupe de la CGEM à la Chambre des conseillers

Solidifier le lien social entre les Marocains

Abdelilah Hifdi, chef du groupe de la CGEM à la Chambre des conseillers

Quelle appréciation faites-vous du Discours royal au Parlement?

Un Discours de rupture, puisque l’un des points les plus importants est que SM le Roi a pointé du doigt, justement, le recul du rôle des institutions de médiation sociale et politique, notamment les partis politiques. Donc, il y aura un accompagnement des partis politiques, pour qu’ils jouent pleinement leur rôle dans un climat de tension sociale.

Le second point est que SM le Roi a exhorté le monde économique à jouer un rôle plus important au niveau de la solidarité sociale, laquelle se traduit, aujourd’hui, au niveau du projet de loi de Finances, par un impôt que paieraient les entreprises à ce niveau-là. Donc, nous allons contribuer positivement à l’appel de SM le Roi Mohammed VI, afin de consolider le lien social qui existe entre les Marocains et dont Sa Majesté a parlé longuement dans son Discours.

SM le Roi a également ouvert la voie aux investissements…

SM le Roi a justement exhorté les entreprises à jouer un rôle et à travailler dans le cadre de la RSE, qui est un objectif de la CGEM et celle-ci, c’est le monde économique, celui des entreprises qui sont citoyennes, jouent ce rôle et vont le jouer encore, aujourd’hui, de façon plus importante.

Et pour ce qui est du monde rural?

Le monde rural est un bassin de création d’emplois et d’entreprises. Le plein emploi, aujourd’hui, est une chimère. Donc, il faut faciliter l’environnement des affaires au niveau de la création d’emplois dans le monde rural.

Et s’agissant de la classe moyenne agricole?

Cet effort de solidarité, cet accompagnement de la médiation sociale et toutes ces mesures vont contribuer à consacrer une classe moyenne agricole qui, aujourd’hui, ne joue pas pleinement son rôle de stabilisateur au niveau social.

Quel nouveau modèle de développement?

Le modèle actuel, comme tout le monde le sait, s’est essoufflé et donc, il faudrait innover, avoir un nouveau. La CGEM a travaillé à travers plusieurs commissions. Nous avons déjà une esquisse globale avec laquelle nous allons contribuer et nous serons au rendez-vous «inch Allah».

Interview réalisée par M. Nafaa

Voir aussi

Trois questions à Jean Paul Carteron, président fondateur du Forum Crans Montana

Trois questions à Jean Paul Carteron, président fondateur du Forum Crans Montana

Suite aux révélations du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.