lundi 23 octobre 2017

Le Maroc annonce un soutien actif aux Emirats

Conference annonce soutien du maroc aux emirats unis octobre 2014

Conformément à des instructions royales, le Maroc s’est engagé à apporter un soutien actif aux Emirats Arabes Unis. Trois ministres expliquent…

Le soutien du Maroc eux Emirats portera sur des aspects militaires, opérationnels et de renseignement, dans la lutte de ce pays lutte contre le terrorisme, pour la préservation de la paix au profit du peuple frère émirati et la stabilité régionale et internationale. L’annonce de cette initiative a été faite à la presse, mercredi 29 octobre, par les ministres de l’Intérieur, Mohamed Hassad, des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar et de la Communication, Mustapha El Khalfi, lors d’une conférence de presse au siège du ministère des AE et de la Coopération.

Acte spontané

Cette initiative est, a précisé Mezouar, un acte spontané envers un pays frère lié au Maroc par des liens stratégiques et fraternels. Ce soutien n’intervient pas dans le cadre de l’alliance internationale, même si le Royaume y a annoncé son adhésion. Il explique que les formes de la participation du Royaume à cette alliance se feront conformément à ses choix, ses engagements et ses relations. Le soutien du Maroc aux Emirats Arabes Unis, a poursuivi le chef de la diplomatie marocaine, intervient dans un cadre strictement bilatéral et se fera sous la direction émiratie.

Et de préciser que la coopération militaire entre le Royaume et les pays du Golfe, plus particulièrement avec les Emirats Arabes Unis, ne date pas d’aujourd’hui. Cette action, a expliqué Salaheddine Mezouar, vient compléter les autres mesures menées sur le territoire marocain, référence faite à «Hadar» pour préserver la sécurité et la quiétude des Marocains face à la menace du terrorisme international.

Des menaces à prendre en considération

Intervenant à son tour sur le volet terrorisme, le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad, a tenu à préciser qu’il n’y a pas aujourd’hui de menaces directes visant le Maroc. Il y a certes des menaces générales qu’il faudrait quand même prendre en considération. «Notre approche sécuritaire, quant à la lutte contre le terrorisme, nous impose de mettre en œuvre une action préventive basée sur les informations dont nous disposons. Les services de sécurité n’attendent pas qu’il y ait des problèmes pour intervenir», a indiqué le ministre de l’Intérieur. Et de donner comme exemple la neutralisation de plusieurs cellules terroristes au Maroc. L’initiative «Hadar», a-t-il précisé, intervient dans cette approche préventive. Elle couvrira pour l’instant, six grandes villes marocaines: Fès, Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger et Agadir. Une cellule centrale constituée de tous les services interviendra au niveau de «Hadar».

Soutien opérationnel

Pour ce qui est de la nature du soutien actif que le Royaume apportera aux frères Emiratis, le ministre des Affaires étrangères a souligné que l’annonce en sera faite ultérieurement. Il a précisé qu’il s’agira d’un soutien opérationnel. Les préparatifs sont d’ores et déjà bouclés après le mûrissement de toutes les conditions requises. S’agissant d’un éventuel soutien à Bahreïn, Mezouar a répondu: «Si nous arrivons à la conviction qu’il faut aider ce pays frère, le Maroc fera son devoir».

Le danger Daech

En ce qui concerne l’existence du danger Daech, le ministre de l’Intérieur a précisé qu’il n’y a pas de menace claire et effective. «D’autre part, nous ne prétendons pas qu’il n’y a rien. Ce qu’il y a, c’est que nous adoptons une approche préventive et les services de sécurité restent mobilisés avec un niveau supérieur de vigilance», a encore fait savoir Hassad.

Etroite coopération avec l’Espagne

Le ministre de l’Intérieur a évoqué la coopération avec les pays du voisinage. On aura compris qu’avec le voisin algérien, elle n’est pas au beau fixe. Hassad a par ailleurs fait l’éloge de la coopération sécuritaire avec le voisin espagnol. «Nous avons, a-t-il précisé, dépassé l’étape de la coordination et entamé l’opérationnel qui a donné ses fruits». Le ministre en a donné pour exemple la décoration par Madrid de hauts sécuritaires marocains.
Le ministre de la Communication a pour sa part expliqué que la politique sécuritaire du Maroc se caractérise par son adaptation systématique aux changements que connaît le phénomène terroriste. Les organisations terroristes ayant actualisé et développé leurs stratégie, il était normal que le Maroc en fasse de même, a-t-il dit. Pour ce qui est de la stratégie sécuritaire que le Royaume a voulue préventive, elle est prise pour modèle à l’international, a souligné Mustapha El Khalfi.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Nizar Baraka : Nouveau chef de l’Istiqlal ?

Il y avait bien quelques mois que tous ceux que la vie politique au Maroc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.