mardi 12 décembre 2017

Maroc-Amérique latine : L’appel de Fernando Collor

Lors d’une conférence au siège de l’Académie du Royaume du Maroc, à Rabat, l’ancien Président du Brésil, M. Fernando Collor, a plaidé pour un rapprochement entre le Maroc et les pays latino-américains.

L’Académie du Royaume du Maroc est riche en événements haut de gamme. En effet, après avoir consacré sa 43ème session annuelle au continent africain, voilà qu’elle consacre, cette année, sa 45ème session à l’Amérique latine comme horizon de pensée, poursuivant ainsi son exploration des grandes régions du monde; afin de créer des passerelles entre les intellectuels des deux bords de l’Atlantique et de favoriser les échanges et les apprentissages.

Un conférencier aguerri

Prélude de la 45ème session et non des moindres, l’Académie du Royaume du Maroc, dynamique et active, ne pouvait pas ne pas choisir un politicien de renommée et un conférencier aguerri, comme l’ancien Président du Brésil et actuel sénateur de l’Etat d’Alagoas, Fernando Collor De Mello. Celui-ci a traité, lors d’une conférence au somptueux siège de l’Académie, un sujet intitulé «L’Amérique Latine, comme horizon de pensée: parcours de marins ou de naufragés».

Une rentrée sous le signe de l’Afrique latine

C’est donc une rentrée de l’Académie sous le signe de l’Amérique Latine «comme horizon de pensée», témoignant ainsi de la poursuite de son exploration des grandes régions du monde, afin de permettre aux académiciens, aux acteurs et aux intellectuels de mieux saisir les enjeux et mieux connaître les expériences des pays appartenant à ces espaces géographiques et, de toute évidence, créer des passerelles entre les intellectuels de tous bords et favoriser les échanges et les apprentissages. Après l’Afrique et aujourd’hui l’Amérique latine, a précisé Abdeljalil Lahjomri, Secrétaire perpétuel de la prestigieuse Académie du Royaume du Maroc, il y aura l’Europe et assurément d’autres continents.

Bons navigateurs ou naufragés

Intervenant lors d’une conférence de presse, en prélude à sa conférence fort intéressante sur le thème «Les pays de l’Amérique latine et la traversée de la Mondialisation: de bons navigateurs ou des naufragés», le Président Fernando Collor de Mello s’est félicité des excellentes relations d’amitié qui lient le Maroc à nombre de pays latino-américains. «Nous avons beaucoup à offrir au Maroc et vice versa, a précisé le conférencier de marque. Et l’Atlantique est là pour nous unir et nous rapprocher, sachant déjà que nous sommes voisins». Le Maroc a, encore dit le Président Collor, en réponse à une question du Reporter, est «un pays intéressant» avec lequel il importe de consolider la coopération dans nombre de secteurs. L’orateur a relevé au passage l’expérience du Royaume dans le secteur prometteur de l’automobile. «Le Maroc est un hub pour la découverte du marché africain. D’ailleurs, les racines du Brésil sont en Afrique. Et nous avons un passé et un futur avec le continent africain», a-t-il fait remarquer.

Le Maroc porte d’entrée de pays latino-américains

Dans cette conférence qui a drainé de hautes personnalités (politiciens, économistes, intellectuels et de la société civile), le Président Collor a précisé: «Le Maroc, en tant que porte d’entrée des pays latino-américains vers le Monde arabe et vers l’Afrique, partage un héritage culturel avec l’Amérique latine, en plus de ses relations commerciales denses avec l’Union Européenne qui peuvent faciliter l’accès pour les produits latino-américains à ce marché». Ce qui a amené le conférencier à plaider pour un rapprochement entre le Maroc et les pays de l’Amérique Latine. Et de rappeler: «La mondialisation était porteuse d’une grande vague d’opportunités, à condition d’y être préparé. Sinon, elle se transformerait en un tsunami dévastateur et nous serons ses déshérités».

Rapprochement avec l’Afrique

Evoquant le continent africain, le Président Fernando Collor a affirmé qu’«il est impossible que l’Amérique latine s’insère avec succès sur la scène internationale sans chercher à se rapprocher davantage de l’Afrique». C’est pourquoi, a-t-il souligné, «les relations avec le Maroc revêtent une importance plus que spéciale, surtout pendant le règne de SM le Roi Mohammed VI». Et le conférencier de boucler la boucle: «Le Maroc est, pour ainsi dire, une porte d’entrée des pays latino-américains vers le Monde arabe et vers l’Afrique, sachant que le Maroc et le Brésil ont un héritage culturel commun. Brésiliens et latino-américains sont pleinement conscients de l’importance d’être avec le Maroc, avec sa richesse de culture et d’histoire et l’entrecroisement d’une pluralité d’influences et d’inspirations dans notre horizon de pensée».

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Les 70 ans de Coca-Cola au Maroc

27.400 emplois directs et indirects, 3,5 MMDH de valeur ajoutée générée localement et 1,8 MMDH …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.