Somalie : Une terrible guerre oubliée

Environ 3.000 soldats de l’Amisom, la force de l’Union africaine en Somalie, ont été tués depuis 2007 en tentant de mettre un terme à l’insurrection islamiste et de ramener la stabilité dans ce pays, a déclaré un haut responsable des Nations Unies. «Je tiens à rendre hommage aux pays et à leurs soldats qui ont payé un énorme tribut», a déclaré à la presse aux Nations Unies le secrétaire général adjoint de l’ONU, Jan Eliasson. L’Amisom, forte de 17.700 hommes, a entamé son déploiement en Somalie en 2007. Elle comprend des militaires de 5 pays africains (Burundi, Ouganda, Kenya, Sierra Leone et Djibouti). «L’Ouganda et le Burundi ont payé un prix énorme», a ajouté Jan Eliasson.

Voir aussi

Loi sur le renseignement : La France critiquée

«La France renonce à ses liberté», «ère Bush-esque», loi «radicale». Au lendemain de l’adoption par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.