Smart Factory | Nouveau partenariat dans le domaine de l’industrie 4.0

smart factory

Un mémorandum d’entente (MoU) visant la promotion de l’usage des technologies de l’industrie 4.0 a été conclu, lundi à Rabat, entre le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, l’Agence de développement du digital (ADD), l’Université Euro-méditerranéenne de Fès (UEMF) et le Consortium du projet “Fez Smart Factory”.

Signé par le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, le DG de l’ADD, Mohammed Drissi Melyani et le président de l’UEMF, Mostapha Bousmina, ce MoU a pour objectif d’assurer une convergence et une complémentarité entre le chantier “Smart Factory”, porté par l’ADD, et le projet “Fez Smart Factory” qui est initié par l’UEMF et les membres du Consortium associés audit projet.

A travers cette initiative, les partenaires unissent leurs efforts pour tirer le meilleur profit des technologies de pointe de l’industrie 4.0 et promouvoir l’usage du digital au sein des petites et moyennes entreprises (PME) industrielles. Ils ambitionnent également d’encourager et inciter à la recherche scientifique appliquée et à l’innovation dans le domaine du digital.

En répondant aux orientations générales pour le développement du secteur à horizon 2025 et notamment le volet “Ecosystème digital et innovation”, ce partenariat traduit la volonté commune des partenaires de contribuer à l’amélioration de la compétitivité de l’industrie marocaine et de renforcer son positionnement à l’international.

Intervenant à cette occasion, M. Elalamy a souligné que ce partenariat permettra de conjuguer “nos atouts digitaux et industriels pour développer un écosystème digital compétitif favorisant le transfert des technologies digitales 4.0”.

En effet, l’industrie 4.0 offre au Maroc un gisement d’opportunités illimitées pour franchir un nouveau palier de développement et transformer en profondeur les modes de production actuels, a relevé le ministre.

De son côté, M. Melyani a indiqué que ce partenariat apportera sans doute une profondeur et une complémentarité remarquable permettant de déboucher sur un véritable hub technologique et industriel dédié à l’industrie 4.0.

Le chantier “Smart Factory”, a-t-il soutenu, est axé sur plusieurs objectifs à savoir l’amélioration de la compétitivité des industries marocaines, le développement d’un écosystème d’innovation autour des technologies de l’industrie 4.0 et l’ouverture à l’international.

En effet, la mise en œuvre d’une usine intelligente regroupant l’ensemble des technologies de l’industrie 4.0 figure dans la feuille de route de l’ADD. C’est ainsi que le chantier “Smart Factory” a pour objectif d’accompagner la transformation digitale des entreprises industrielles marocaines. L’ambition est de contribuer à l’émergence d’un écosystème favorisant le transfert des technologies digitales 4.0, le développement du capital humain et de l’emploi ainsi que l’innovation par la création et le développement d’entreprises innovantes.

La réalisation de cette usine intelligente vise à placer les opérateurs de production au centre de l’industrie du futur, en leur permettant de disposer d’outils intelligents qui améliorent leurs conditions de travail tout en les rendant plus efficients.

Pour sa part, M. Bousmina a souligné que ce memorandum d’entente s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de “Fez Smart Factory. Il s’agit, a-t-il précisé, d’un écosystème d’innovation 4.0 sur un campus universitaire qui va réunir à la fois des chercheurs universitaires, des ingénieurs du monde industriel, ainsi que des porteurs de projets.

La finalité étant, a-t-il poursuivi, d’imaginer, concevoir et réaliser des prototypes et des dispositifs à même d’opérer la transformation digitale des entreprises marocaines, devenue de nos jours un impératif.

Selon M. Bousmina, le projet “Fez Smart Factory” qui rentre dans le cadre du Plan d’accélération industrielle et s’étale sur une superficie de 11 Ha, comprendra plusieurs composantes, dont des unités d’ingénierie, un incubateur, une centre de conférence ainsi qu’une usine modèle 4.0 qui permet d’intégrer, dans les dispositifs de production industrielle, plus d’intelligence artificielle, de réalité augmentée et d’impression 3D, etc. Il est développé dans le cadre du Programme “Fonds de Zones Industrielles Durables (FONZID)” du Millenium Challenge Account –Morocco. Il vise la mise en place d’un espace de développement d’activités industrielles avec une productivité nettement améliorée grâce à la mise en œuvre des concepts de l’industrie 4.0.

Ce projet est en cours de mise en place dans le cadre du partenariat “Consortium Fez Smart Factory” regroupant l’UEMF, la CGEM Fès/ Taza, le conseil régional Fès Meknès et la société Alten delivery center Maroc.

LR/MAP

Voir aussi

BCP-ANAPEC-CRI,Qimam Intelaka

BCP-ANAPEC-CRI | Lancement de «Qimam Intelaka» au profit des TPE !

Un nouveau programme pour la promotion de l’entrepreneuriat et l’accompagnement des porteurs de projets a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.