Signature à Rabat d’une convention pour la construction et la réhabilitation d’établissements éducatifs

ANEP,Éducation nationale,AREF

Le ministère de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, le ministère de l’Économie et des finances, le ministère de l’Équipement et de l’eau et l’Agence nationale des équipements publics () ont signé, mercredi à Rabat, une convention-cadre pour la réalisation de projets de construction et de réhabilitation d’établissements éducatifs, dont des infrastructures d’, de formation et de sport.

La convention a été paraphée par le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, , la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah Alaoui, le ministre de l’Équipement et de l’eau, Nizar Baraka, et la directrice générale de l’, Zineb Benmoussa.

Elle vise à permettre aux Académies régionales d’éducation et de formation () de concentrer leurs efforts sur leurs missions essentielles afin de les accomplir de manière convenable, en bénéficiant de l’expertise et des compétences techniques de l’ANEP dans la conduite des projets.

Aux termes de cet accord, le ministère de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports s’engage à accompagner les dans la mise en œuvre des conventions conclues par celles-ci avec l’ANEP, en mobilisant les ressources financières nécessaires pour financer les ouvrages convenus.

Ce partenariat inclut, dans un premier temps, deux régions pilotes à savoir les de Casablanca-Settat et de Fès-Meknès. Plus tard, il sera étendu à l’ensemble des académies du Royaume.

Dans ce cadre, des conventions de gestion déléguée ont été signées entre l’ANEP, d’une part, et les deux Académies concernées, en vue de définir de manière plus précise les obligations et engagements des deux parties et de respect des dispositions réglementaires en vigueur.

Rentrée scolaire : Les mesures phares du nouveau ministre de l’Education nationale

Dans une allocution de circonstance, M. Benmoussa a expliqué que cet accord constitue une concrétisation de la convergence de la volonté des différentes parties afin de permettre au ministère et, à travers lui, aux académies régionales de valoriser les acquis du système national d’éducation et de formation et d’assurer la continuité de sa réforme globale.

Ce mécanisme vise à mobiliser tous les moyens nécessaires et à prendre toutes les mesures appropriées pour atteindre les objectifs de généralisation et de qualité, notamment ceux liés à la mise en œuvre d’un programme national de réhabilitation des établissements d’ et de formation existants, selon des normes de référence pour améliorer leur performance et accroître leur rentabilité, a-t-il expliqué.

Il servira également à combler le déficit en établissements d’ et de formation, à les doter de structures et d’équipements nécessaires, à favoriser l’émergence d’espaces appropriés pour la scolarisation et à améliorer l’offre éducative, y compris les accessibilités et les infrastructures sportives, a ajouté le ministre.

Pour sa part, M. Baraka a souligné que l’objectif de l’accord est le renforcement du partenariat entre les parties concernées dans le cadre de la convergence des actions des secteurs gouvernementaux.

Cette convention est également multidimensionnel car il porte sur l’accélération du rythme de construction des écoles pour réduire les disparités spatiales et favoriser la promotion des populations, notamment dans le monde rural, a-t-il dit, relevant que l’ambition est d’améliorer la qualité des constructions, de promouvoir l’utilisation de matériaux d’origine nationale et de soutenir les artisans marocains, fortement impactés par la crise sanitaire.

La réforme en profondeur du système éducatif est un chantier qui ne peut être reporté

La directrice de l’ANEP, Zineb Benmoussa, a de son côté affirmé que l’Agence est entièrement mobilisée pour mener à bien ces projets dans le respect des normes en vigueur en termes de qualité et de délais. Grâce à son expertise dans le domaine de la réalisation des infrastructures publiques, l’agence prendra toutes les mesures pour réaliser les projets dans les délais impartis et communiquera en permanence avec les parties prenantes sur l’état d’avancement des projets, a-t-elle assuré.

L’ANEP exerce, dans le cadre de ces conventions, la mission de maitre d’ouvrage délégué pour la réalisation de projets d’équipements publics, ainsi que pour la gestion du patrimoine immobilier et l’entretien des bâtiments publics.

L’Agence se veut également une force de proposition pour le développement de la normalisation technique en matière de la qualité et de la sécurité des bâtiments publics et œuvre pour la promotion de l’utilisation des matériaux locaux et de protection de l’environnement dans le secteur du BTP en général, en s’appuyant sur son expertise cumulée au fil des années.

LR/MAP

Voir aussi

Congrès national de la route,AMPCR,Dakhla

Dakhla | Ouverture des inscriptions au 11ème Congrès national de la route

Le ministère de l’Équipement et de l’Eau et l’Association marocaine permanente des congrès de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...