Presse | Rentrée spéciale pour l’Association nationale des Médias et des Éditeurs

Journée particulière pour l’Association nationale des Médias et des Éditeurs (ANME) ce mardi 29 août 2023. Bien que réunie, à Casablanca, en Assemblée générale ordinaire, l’Association a imprimé à sa rentrée un caractère inédit.

Le caractère inédit commence d’abord avec le déroulé de cette grand-messe des éditeurs.

Avant que l’Assemblée générale ne soit déclarée ouverte et juste après que Fatema Zohra Ouriaghli, Assesseur et membre du bureau exécutif de l’ANME, a souhaité la bienvenue aux participants, la parole a été donnée au précédent Président de l’ANME, Abdelmounaïm Dilami, ainsi qu’au Président du Conseil National de la presse (CNP) et aux responsables du Syndicat de la presse, Hanane Rihab et Abdelkébir Khchichen.

L’ANME souligne ainsi sa volonté d’unir les rangs de tous les acteurs du secteurs et que tous soient associés -en amont comme en aval- aux grands chantiers en cours.  

«L’Association travaille sans relâche à renforcer les synergies destinées à rehausser le statut des entreprises de presse et du corps journalistique dans son ensemble», a indiqué dans son mot d’accueil FZ Ouriaghli, qui assurait le déroulé de l’Assemblée, soulignant par ailleurs les efforts incessants du Président de l’ANME, Driss Chahtane, pour accélérer la concrétisation des objectifs majeurs de l’Association, visant à améliorer la situation du secteur.

Dans son témoignage, le fondateur et ex-Président de l’Association, Abdelmounaim Dilami, a salué le rôle continu que joue l’Association pour le développement de la situation de la presse au Maroc. «Je salue le Président pour ses efforts inlassables, qui contribuent quotidiennement à la réalisation pleine des objectifs de cette institution» a déclaré A. Dilami.

Lui succédant à la tribune, le Président du CNP, Younes Moujahid, a appelé à l’ouverture d’un dialogue porteur de changements pour la presse nationale. «Plus que jamais, nous devons nous pencher en profondeur sur la situation de la presse nationale, notamment face à un monde qui change et où l’intelligence artificielle est en train de prendre de l’ampleur menaçant le métier même de journaliste», a-t-il souligné.

Presse | Nouvelle réunion entre le Ministre Othman El Firdaous et l’ANME

A son tour, Hanane Rihab, qui a témoigné des grands efforts que déploie l’ANME dans l’intérêt du secteur, a appelé à une presse nationale qui soit à la hauteur des défis et attentes du pays, du secteur et des femmes et hommes de la presse.

De son côté, Abdelkébir Khchichen a insisté sur le nécessaire courage dont il faut s’armer pour faire face aux défis du secteur, sachant que cela nécessitera la prise de mesures difficiles.

Et commence l’AGO…

Suite à ces allocutions, l’AGO est entrée dans le vif de son ordre du jour avec la présentation des rapports moral et financier de l’Association.

En présentant son rapport moral, retraçant les principales activités de l’ANME, le Secrétaire Général de l’Association et Directeur du Journal Al Ahdath Al Maghribiya, Mokhtar Laghzioui, a tenu à souligner l’interdépendance de tous les acteurs du secteur. «nous ne formons qu’un seul corps, journalistes, éditeurs et salariés de ce secteur. Nous avons tous choisi cette profession par amour», a-t-il lancé.

Pour sa part, présentant le rapport financier de l’Association, le Trésorier Général et Directeur du quotidien Assabah, Khalid El Houri, a livré les chiffres des exercices 2022-2023, soulignant la mobilisation des membres de l’Association lors des premières difficultés financières qu’a connu l’ANME à sa création, en 2020.

Les deux rapports approuvés à l’unanimité des membres, Last but not least, le Président de l’Association, Driss Chahtane a pris la parole exposant à l’assistance les positions, objectifs et chantiers en cours, de l’ANME.

Guerguerat-Kandahar | Quelle présence des Forces Armées Royales? Du Polisario? De l’Algérie?

Soulignant d’abord, la nécessité et l’urgence de développer des médias autonomes et forts, pouvant accompagner et soutenir le progrès du Maroc tout en assurant l’épanouissement professionnel et la dignité des journalistes, il a insisté: «Notre pays a besoin d’entreprises médiatiques robustes et de journalistes travaillant honorablement». Ajoutant: «L’Association œuvre activement, en concertation avec les différents acteurs du secteur, à rendre les entreprises de presse plus impactantes et plus prospères». Un crédo que l’ANME a fait sien.

D. Chahtane a ensuite partagé avec l’auditoire les différents projets portés par l’Association, qui constitueront un tournant pour le secteur. Il s’agit du grand chantier de révision des lois concernant la presse, du nouveau format du CNP, ou encore de la réglementation des accréditations des journalistes sportifs, laquelle a pour objectif de mettre fin à une certaine anarchie dans ce domaine…

Le Président de l’ANME n’a pas manqué de souligner l’importance de la collaboration avec les départements concernés pour atteindre ces objectifs. Notamment, le Département de Mehdi Bensaïd (Communication), celui de Fawzi Lakjaâ (Budget) et d’autres à même d’accompagner l’ANME dans les grands chantiers du secteur auxquels elle s’est attelée.

Une dernière annonce a concerné la 1ère initiative à l’international de l’Association: un événement de dimension arabe qui se prépare pour la fin de l’année…

Echanges et débats s’en sont suivis soulevant le large éventail de problèmes et écueils qui entravent le développement de la presse au Maroc et mettant en lumière la nécessité de renforcer les liens entre tous les acteurs, l’engagement collectif étant le meilleur moyen d’affronter les défis… Et de les relever.

,

Voir aussi

Momentum exceptionnel pour Essaouira dans la planète monde du Cinéma (Azoulay)

La Cité des Alizés connait un momentum exceptionnel depuis le début de l’année avec le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...