Présidentielle française | Macron, une victoire nette mais fragile à l’épreuve du 3ème tour

Présidentielle française,Emanuel Macron,Marine Le Pen

Près de 59 % des votants pour le Président sortant, un peu plus de 41 pour Marine Le Pen: le score est sans appel. La victoire est nette, mais…

Emanuel Macron a fait mieux que ce que lui prédisaient les derniers sondages. Marine Le Pen a fait, de son côté, le meilleur score de sa famille politique. La victoire est large mais fragile notamment au regard du nombre des abstentions: plus de 28 % des inscrits.

Les partisans du Président sortant soulignent que c’est une victoire historique car pour la première fois un président est réélu hors cohabitation. C’est un élément de langage un peu politiquement pointu qui veut simplement valoriser un succès incontestable mais relatif au regard du nombre des inscrits et des quelque 2 millions de voix de moins pour Emanuel Macron qu’en 2017.

Les 3 discours attendus ont été en deçà de ce que l’on pouvait attendre. Il n’y avait pas enthousiasme en France.

Le Président vainqueur a fait court et devant un public de fidèles et de militants, sans véritable ferveur populaire. Un discours promettant mieux pour les 5 ans à venir, mais sans une énorme force de conviction.

Même chose finalement pour la vaincue Marine Le Pen, revendiquant une poussée de ses idées et donc une victoire se soldant tout de même par sa 3ème défaite présidentielle.

Le dernier discours est celui de Mélenchon, plus terne lui aussi que d’habitude. Un point commun avec Marine le Pen, qu’il exècre par ailleurs: le 3ème tour. Cela mérite un mot d’explication. Il s’agit des législatives de juin  prochain. Si le Président n’a pas la majorité parlementaire, il devra nommer un premier ministre d’une autre sensibilité politique. C’est alors le premier ministre qui impose largement une politique au Président. C’est donc le rêve des vaincus, gagner les législatives. En raison du système électoral français -le scrutin majoritaire à deux tours- cela semble exclu. Cependant, tout dépendra du comportement des partis éliminés à la présidentielles mais encore bien implantés: les Républicains et le Parti Socialiste.

La campagne des législatives a déjà commencé.

La presse, bien sûr, titre sur la réélection  de Macron. «Une victoire, mille défis» à la Une du «Télégramme», «Tout reste à faire» à celle de «la Croix». Pour les quotidiens du lundi 25 avril, Emmanuel Macron reconduit Président doit désormais se porter au chevet d’une France aux fractures béantes. «Le Monde» le résume en parlant d’une «réélection sans état de grâce», du fait notamment d’une «abstention proche des records et une extrême droite qui dépasse pour la première fois la barre des 40 % des suffrages». Et les unes son rares où perce un certain enthousiasme, comme celles des «Echos», «Un nouveau départ», avec une photo du chef de l’Etat tout sourire et bras levés. Le Figaro  titre: «Grande victoire, grands défis». Alexis Brézet y note qu’«en apparence, c’est une apothéose». «Chapeau, l’artiste ! Après ce quinquennat “maudit” – les “gilets jaunes”, Samuel Paty, Notre-Dame, le Covid, l’Ukraine… –, la performance n’est pas mince». Mais «en vérité, la statue de marbre est un géant aux pieds d’argile» car «qui peut croire à la réalité de son ancrage populaire ?», nuance le directeur des rédactions du quotidien de droite. Côté opposé, «Libération» pose un grand «Merci qui ?» sur la tête du Président, coupée en bas de page. «Macron réélu, la victoire sans la gloire», lit-on à l’intérieur du journal de gauche, où l’éditorialiste Paul Quinio liste les lourds dossiers à traiter, une mission qui s’avère selon lui  souvent à rebrousse-poil du quinquennat qui s’achève».

Ce qui l’emporte dans la presse internationale, c’est un sentiment de soulagement. «Le soulagement» écrit ainsi sur sa Une le quotidien belge Le Soir, qui souligne aussi «l’inquiétude» que représente le score de Marine Le Pen, le plus élevé pour une candidate d’extrême droite depuis le début de la Ve République. Le Temps,  quotidien suisse, souligne de son côté «le défi» auquel va se confronter dans les cinq prochaines années le Président Emmanuel Macron. Au sud de l’Europe, le quotidien espagnol El Pais décide de mettre en Une le résultat du second tour de l’élection présidentielle, un scrutin «décisif pour l’Europe»

«Macron bat Le Pen dans une France fracturée», titre le journal, qui souligne la forte abstention constatée ce dimanche. De l’autre côté de la Manche, The Guardian met en avant «l’appel à l’unité» du Président réélu lors de son discours devant la Tour Eiffel après l’annonce des résultats. «Le président admet que des électeurs l’ont soutenu uniquement pour empêcher Marine Le Pen d’arriver au pouvoir», souligne quant à lui The Daily Telegraph.

On notera cependant un  premier signe inquiétant venant de la rue. Ils étaient partisans du «ni-ni» et ont laissé éclater leur colère. Plusieurs centaines de manifestants, principalement des jeunes apparentés aux mouvances antifasciste et anticapitaliste, mais aussi des Gilets jaunes, ont protesté dimanche soir (24 avril 2022) contre la réélection d’Emmanuel Macron dans plusieurs villes de France. Des incidents ont éclaté à Paris, Rennes, ou encore Nantes, Toulouse, ou Lyon.

Peu après l’annonce de la victoire du Président sortant sur Marine Le Pen, ils étaient plusieurs centaines -250 selon la préfecture- à se rassembler dans le centre de Rennes, malgré un important déploiement des forces de l’ordre. Ils ont déployé une banderole proclamant «Ce qu’on n’aura pas par les urnes, on l’aura par la rue». C’est le fameux 4ème tour et la preuve qu’une partie de l’extrême gauche n’accepte pas le vote démocratique.

Macron donc réélu, mais face à un pays toujours aussi fracturé et inquiet pour son avenir.

Patrice Zehr

,

Voir aussi

Sénégal,Sahara marocain,Nasser Bourita,Yassine Fall

Le Sénégal réaffirme son soutien constant et ferme à la souveraineté du Maroc sur le Sahara

La République du Sénégal a réaffirmé, par la voix de sa ministre de l’Intégration Africaine …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...