Paris : 1-ère édition de la «French Moroccan Touch»

Paris : 1-ère édition de la «French Moroccan Touch»

La première édition de la «French Moroccan Touch», une initiative qui vise à créer des synergies positives entre startupers marocains et français, a été lancée vendredi soir à Paris en plein cœur de la fameuse «Station F», un des plus importants incubateurs de jeunes entreprises hig-tech dans le monde.

Le lancement de cette initiative, portée par l’ambassade du Maroc en France avec le concours de jeunes entrepreneurs franco-marocains, a été marqué par la participation du ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy et du secrétaire d’Etat français chargé du numérique, Mounir Mahjoubi ainsi que de plusieurs startupers et entrepreneurs dans le domaine du développement digital.

L’objectif d’une telle initiative, qui se tient en marge de la participation du Maroc au Salon Viva Tech qui a ouvert ses portes, jeudi, dans la capitale française, est de mettre en relation les compétences des deux pays dans le domaine de l’innovation et leur permettre d’établir des relations avec les investisseurs et grands groupes présents.

Une table ronde, animée par des responsables de haut niveau tant publics que privés venant des deux pays, a été organisée à cette occasion. Elle a permis notamment de jeter des regards croisés sur les expériences des startupers participants, leurs parcours, les opportunités qui s’offrent à eux mais aussi sur les défis communs auxquels ils font face de part et d’autre.

Le débat a porté sur plusieurs questions, tels les investissements, la formation, les évaluations des éco-systèmes et les mécanismes fiscaux.

Dans une déclaration à la MAP, M. Elalamy a mis l’accent notamment sur la dimension africaine dans la stratégie digitale nationale, en mettant en avant les nombreux atouts du Maroc en tant justement que porte d’innovation pour l’Afrique digitale.

  »Une véritable stratégie partagée sera mise sur pied dans les prochains mois entre la France et le Maroc en vue de permettre une co-émergence sur le continent africain », a-t-il fait savoir.

Dans ce cadre, le ministre a annoncé dans que la participation du Maroc à la prochaine édition du Salon Viva Tech se fera à travers une plateforme panafricaine, qui sera ouverte à toutes les startups africaines.

MAP

Voir aussi

Education nationale,PJD

Education nationale | Aucune mesure n’a été prise au sujet des décharges syndicales, dont la gestion se fera en toute transparence

Le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.