Maroc-RDC | Signature d’une convention de partenariat économique

Une convention de partenariat économique visant à rapprocher les milieux d’affaires marocains et congolais a été signée, mardi à Rabat, entre la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de la région de Rabat-Salé-Kénitra et celle de la République Démocratique du Congo (RDC).

En vertu de cette convention, les deux parties expriment leur volonté commune d’asseoir un partenariat économique, afin de découvrir les potentialités économiques des deux pays et mettre en valeur les atouts et opportunités d’affaires dans le Royaume du Maroc et la RDC.

Dans le cadre de son ouverture sur les pays africains, la CCIS de Rabat-Salé-Kénitra a contribué à la création de la CCIS de la RDC dans le but de soutenir les échanges commerciaux entre les deux pays et favoriser le partage des expériences et expertises entre les opérateurs économiques, a fait savoir le président de la CCIS de Rabat-Salé-Kénitra, Hassan Sakhi.

La visite en février dernier d’une importante délégation économique congolaise avait débouché sur l’instauration d’un cadre légal de partenariat entre les deux Chambres consulaires, a rappelé Sakhi, ajoutant que les deux parties aspirent, à travers cet accord, à renforcer les échanges d’expériences et les missions d’affaires, ainsi que le partage des opportunités d’affaires.

Charte d’investissement | Les incitations susciteraient l’intérêt des investisseurs

La formation constitue aussi l’un des piliers de ce protocole, a-t-il poursuivi dans une allocution à cette occasion, notant qu’il sera procédé incessamment à l’établissement d’un plan d’action conjoint à court et à moyen termes pour concrétiser davantage la coopération consulaire.

Il a également fait observer que le Maroc constitue un pays stratégique pour la RDC en raison de sa croissance économique et pour les nombreuses opportunités d’investissement qu’il propose aux entreprises congolaises, sans oublier son positionnement stratégique en tant que porte d’entrée pour l’Europe.

A cet égard, Sakhi a convié les opérateurs économiques marocains à découvrir les potentialités économiques et les opportunités réelles d’investissement dont regorge la RDC, et à aller de l’avant pour entreprendre des actions de nature à développer les partenariats d’affaires et les échanges commerciaux entre les deux pays.

La signature de cette convention est l’aboutissement de plusieurs efforts communs et réunions de concertation, a indiqué de son côté le président de la CCIS de la RDC, Jean Robert Isifua Bokumbe, mettant en avant le rôle joué par la Chambre de Rabat-Salé-Kénitra dans la création de la CCIS de RDC en termes d’encadrement, de coaching et d’accompagnement.

Le Chef du gouvernement s’entretient avec son homologue espagnol

Créée le 14 avril, a-t-il noté, la CCIS de la RDC aspire à l’instar de son homologue marocaine à promouvoir le milieu des affaires en RDC et à encourager les investisseurs étrangers à développer l’activité dans les secteurs clés de l’économie. Cet événement s’est déroulé en présence de l’ambassadeur de la RDC au Maroc et, par visio-conférence, de l’ambassadeur du Royaume en RDC.

LR/MAP

,

Voir aussi

Guinée-Bissau,Pinto Pereira,Nasser Bourita

La Guinée-Bissau réitère son soutien à la souveraineté du Maroc sur l’ensemble de son territoire

La Guinée-Bissau réitère son soutien à la souveraineté du Royaume du Maroc sur l’ensemble de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...