Maroc-Bahreïn | Tenue à Manama de la 5è session de la Haute Commission mixte, présidée par les ministres des AE des deux pays

Les Royaumes du Maroc et du Bahreïn ont tenu, jeudi à Manama, les travaux de la 5ème session de la Haute Commission mixte, sous la présidence du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et son homologue Bahreïni, Abdullatif Bin Rashid Al Zayani.

La session a été l’occasion d’évoquer les relations fraternelles historiques et étroites entre les deux Royaumes et le niveau distingué de la coopération bilatérale dans tous les domaines, sous le Haut Patronage et les Hautes Directives des dirigeants des deux pays, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et son frère, Sa Majesté le Roi Hamad Ben Issa Al Khalifa.

Ont été également examinés les moyens de hisser ces relations, notamment dans les domaines de l’Industrie, de l’Agriculture, du Tourisme, de la Santé, de l’Education, de l’Enseignement supérieur, des Médias, de la Jeunesse, des Sports, des Transports, de l’Aviation et des Technologies de l’information et de la communication et ce, afin d’atteindre des objectifs et des intérêts communs.

La délégation marocaine prenant part à cette session comprend l’Ambassadeur du Maroc au Royaume de Bahreïn, Mustapha Benkhiyi, le Directeur de l’Orient, du Golfe, des Organisations arabes et islamiques au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des MRE, Fouad Akhrif, le Directeur des Affaires Juridiques et des Traités, El Hassan Lasri, le Directeur des Affaires consulaires et sociales, Fouad Kadmiri et le chef de division du Golfe, Ismail Oussak.

Relations Maroco-Jordaniennes | Un nouvel élan économique s’impose

La délégation marocaine comprend également des cadres et des responsables relevant des ministères de l’Industrie et du Commerce, de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, secteur Jeunesse, de l’Investissement et de l’Évaluation des politiques publiques, du Tourisme, de l’Artisanat, de l’Economie sociale et solidaire, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, ainsi que de l’Administration générale des Douanes et des Impôts indirects, et de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG).

S’exprimant à cette occasion, le ministre bahreïni des Affaires étrangères s’est dit fier de l’excellence des relations entre les deux pays, mettant en avant la relations fraternelles entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et son frère, Sa Majesté le Roi Hamad ben Issa Al Khalifa.

Il a souligné la nécessité d’un suivi continu pour mettre en œuvre les accords et les programmes de coopération bilatéraux et afin d’élaborer une feuille de route claire visant à approfondir la coopération entre les deux parties dans divers domaines.

Le ministre bahreïni des Affaires étrangères a mis en relief la convergence de vues entre les deux Royaumes sur nombre de questions régionales et internationales d’intérêt commun, en l’occurrence la question palestinienne.

Il a, dans ce sillage, salué le rôle actif de SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, dans la défense de la question palestinienne, la préservation de l’identité de la Ville Sainte, et le soutien de la résistance des Maqdissis.

ONU/Sahara | L’appui à l’Initiative d’autonomie résonne au Conseil de sécurité

Pour sa part, M. Bourita a appelé à œuvrer, par tous les moyens disponibles, afin de donner une impulsion forte aux relations bilatérales, notamment dans le volet économique, rappelant que la tenue de de cette session coïncide avec le 50è anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux Royaumes.

Il a ajouté que les réformes économiques, sociales et politiques entreprises par le Royaume de Bahreïn lui ont conféré une position privilégiée aux niveaux régional et international.

En outre, M. Bourita a salué la position constante du Bahreïn concernant l’intégrité territoriale du Maroc, une position qui s’est concrétisée, notamment, par l’ouverture d’un consulat de Bahreïn à Laâyoune.

Partant du même principe de clarté et d’un esprit positif, le ministre marocain a exprimé la solidarité absolue du Maroc, s’agissant de la sécurité, la stabilité et la sûreté du Royaume de Bahreïn.

Il a, ainsi, appelé à donner un nouvel élan à la coordination et à la coopération entre les deux Royaumes et à œuvrer de concert sur des projets économiques d’investissement dans le Continent africain et dans d’autres régions, d’une manière qui préserve et réalise l’intérêt de chaque partie.

Les travaux de cette Commission ont été marqués par la signature de six accords de coopération couvrant notamment les domaines du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat, de la Normalisation, de la protection des consommateurs et des affaires islamiques.

LR/MAP

,

Voir aussi

Banjul,Maroc,ICESCO,Gambie,OCI

Banjul | Le Maroc et l’ICESCO signent une annexe amendant l’accord de siège

Le Maroc et l’Organisation du monde islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ICESCO) …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...