Les Régionales de l’Investissement | L’agriculture à l’honneur à Beni Mellal

Après une brève interruption durant la période estivale, «Les Régionales de l’Investissement», qu’organise la Banque Populaire,  ont repris, le 14 septembre, à Beni Mellal. Une étape qui a tenu toutes ses promesses tant par le nombre de participants que par la richesse des débats et des échanges.

Lors de cette escale de reprise, le secteur agricole était à l’honneur dans une région qui regorge depotentialités dans ce domaine.

En introduction, Jalil Sebti, Directeur Général de la Banque Commerciale du Groupe Banque Populaire, a présenté un bilan de laprécédente édition, tant sur le plan qualitatif que quantitatif. Cette tournée, qui a été accompagnée parprès de 75 institutions partenaires nationales et régionales, publiques et privées, a en effet touché prèsde 5000 entreprises et abrité environ 836 workshops. Elle a également permis d’identifier un potentield’investissement de plus de 19 milliards de Dirhams ( MMDH).

Dans une allocution,Khatib El Hebil, Wali de la Région Beni Mellal-Khenifra, n’a pas manqué de rappelerl’engagement historique de la Banque Populaire en faveur du développement économique des régions,notamment de Beni Mellal-Khenifra. Il s’est également attardé sur les potentialités dont regorge larégion, ainsi que sur les opportunités d’investissement. Notamment dans des secteurs aussi divers que letourisme écologique et durable, ou encore la valorisation et le conditionnement des produits agricoles.

De son côté, Abdelilah El Ouardi, Président du Directoire de la Banque Populaire de Marrakech-Beni Mellal,a rappelé l’action de la Banque dans la région, insistant sur l’accompagnement des TPE qui représentent40% du potentiel du marché.

Monétique : Plate-forme panafricaine

Lors du 1er panel, les débats ont été axés autour du secteur de l’Agriculture. Les interventions ontporté sur l’état des lieux de ce secteur, ainsi que sur les opportunités d’investissement qu’il offre, avecun zoom sur le modèle d’agrégation exposé par le groupe COSUMAR. L’accent a également été mis surles défis climatiques que rencontre le secteur, ainsi que sur les solutions innovantes visant l’optimisationde l’utilisation des différentes ressources. Dans ce domaine, l’expérience de SOWIT, jeune start-upmarocaine qui accompagne les agriculteurs dans l’optimisation de l’utilisation des ressources en eau eten énergie, a été citée en exemple.

La Banque Populaire a ensuite procédé à la signature d’une convention avec cette entreprise. Celle-cidoit permettre aux agriculteurs d’améliorer la rentabilité et la durabilité de leurs exploitations agricolesà travers des offres innovantes de diagnostic et de monitoring.

Le 2ème panel s’est attardé sur les opportunités qu’offre le secteur industriel en termes devalorisation des produits agricoles. Un potentiel supplémentaire d’exportation de près de 9 MMDH a étéidentifié par la Task-Force Export, ce qui représente un gisement important pour les investisseurs decette région, agricole par excellence. Les intervenants ont insisté sur la prise en compte de ladimension économie verte dans les plans d’investissement, particulièrement dans le contexte climatiqueactuel. Les intervenants ont mis en avant l’éventail des offres destinées à accompagner l’investissementdans les différentes filières agricoles.

Provinces du sud : Participation active de la BCP

La rencontre a été conclue par un 3ème panel consacré aux dispositifs d’accompagnement et definancement. Ainsi, Hicham ZanatiSerghini, DG de Tamwilcom, a mis l’accent sur le rôle moteur jouépar les banques pour accompagner les entreprises, que ce soit dans le contexte pandémique ou danscelui actuel, impulsé par les différents dispositifs mis en place.

Mohamed Amimi, Directeur Exécutifen charge du marché de la PME, a détaillé l’ensemble des mesures instaurées au profit du secteuragricole, notamment dans le domaine de l’efficacité énergétique et de l’économie de l’eau, del’accompagnement de l’export et des moyens de financement. Pour sa part, Kamal Moumny,Directeur Général d’Upline Courtage, a rappelé l’importance de l’assurance couvrant les biens, lesrécoltes et les personnes, principalement dans un contexte de crise économique, climatique etsanitaire, pour la continuité de l’activité des exploitations agricoles.

Cette rencontre a connu la participation de représentants d’IFC (filiale de la Banque Mondiale), duministère de l’Industrie et du Commerce, de la Région Beni Mellal-Khenifra, de Tamwilcom, de l’ADA, deCOSUMAR, de la CGEM, de SOWIT, de l’AMEE, du CRI, de l’AMDIE et de Maroc PME.

Les travaux de cette journée se sont poursuivis l’après-midi, avec la tenue de plusieurs workshops aucours desquels les clients ont pu bénéficier de l’accompagnement des experts du groupe BCP, de sesfiliales, ainsi que de ses principaux partenaires, lors de rencontres individuelles visant à lesaccompagner dans la concrétisation de leurs projets d’investissement.

,

Voir aussi

L’ONMT s’allie à Tripadvisor pour doubler les nuitées sur les 5 prochaines années

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) signe pour la première fois, un partenariat avec le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...