Les Marocains, fortement attachés à leurs valeurs, ambitionnent de s’imprégner des valeurs universelles

Une étude de terrain élaborée par la Chambre des Représentants sur le thème ” Les valeurs et leur mise en œuvre institutionnelle : mutations et attentes des Marocains” a révélé l’attachement des Marocains à leurs valeurs et à leurs spécificités culturelles, tout en affichant une grande ambition pour s’imprégner des valeurs universelles.

L’étude, dont les conclusions ont été présentées mercredi au siège de la Chambre, a montré que la composante traditionnelle à savoir notamment l’éducation des enfants sur les valeurs de l’amour des parents, la solidarité entre les membres de la famille et le sacrifice des parents pour le bien de leurs enfants, demeure fortement présente dans l’éducation familiale.

En revanche, l’étude fait état de l’émergence de certains indicateurs d’individualisme au sein de la famille marocaine, résultant de l’ouverture de la société marocaine à la modernité dans de nombreux domaines.

Portant sur un échantillon de 1.600 individus, les résultats de cette étude qui a couvert toutes les régions du Royaume, toutes populations et tranches d’âge confondues, ont montré que les Marocains accordent une attention particulière aux valeurs environnementales et sanitaires ainsi qu’à toutes les valeurs inhérentes à la solidarité et à la protection des enfants abandonnés, des personnes âgées, des personnes handicapées et de tous les groupes sociaux défavorisés.

Les Marocains attachent également une importance aux valeurs de communication transparente et efficace entre les institutions et les citoyens, à l’ouverture sur l’environnement local, national et international, ainsi qu’aux valeurs d’égalité des sexes et à toutes les nobles valeurs sociales et humaines qui en découlent, note le document, soulignant que les Marocains considèrent la confiance dans les institutions et l’amélioration de leur image auprès des citoyens comme l’une des conditions les plus importantes pour le succès de ces institutions dans leurs missions de développement et dans l’exécution optimale de leurs services.

Les participants à l’élaboration de l’étude ont plaidé en faveur de l’amélioration des services institutionnels et des formations scolaires et universitaires conformément aux principes de l’efficience, de l’efficacité, de l’équité, du droit et de l’égalité des chances.

Selon l’étude, les Marocains estiment que l’administration, le citoyen et l’employé se doivent d’investir dans de nouvelles valeurs qui contribuent à l’amélioration des services publics dans un environnement mondial où les connaissances, les technologies et les méthodes de travail sont constamment renouvelées, tout en appelant au renforcement des valeurs unifiées qui rassemblent les citoyens, les responsables et les institutions, notamment les valeurs de la confiance, de l’intégrité, de l’éthique professionnelle, de la bonne gouvernance et du civisme.

L’étude a, en outre, souligné que la justice spatiale constitue un élément fondamental de mise en œuvre des valeurs au niveau des institutions marocaines, soulignant la nécessité de donner de l’importance à la dimension locale en termes de culture, de coutumes, de traditions et de spécificités linguistiques.

Dans une allocution à cette occasion, le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, a relevé que l’étude s’inscrit dans le cadre d’une orientation stratégique qui incarne l’ouverture constante de la Chambre à l’environnement scientifique, et renforce les accumulations réalisées par le Royaume dans le domaine des études et rapports nationaux, plaçant ainsi les questions de société au cœur des préoccupations politiques et des programmes publics.

M. Talbi Alami a exprimé l’espoir que cette étude sociologique nationale, la première étude de terrain du genre achevée dans l’histoire de l’institution parlementaire depuis 1963, apportera des réponses aux attentes des Marocains, reflétera leurs orientations et permettra la promotion de l’action parlementaire basée sur les connaissances scientifiques, le but étant de répondre aux aspirations des citoyens et d’accompagner le dynamisme que connait la société.

Pour sa part, la ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Aawatif Hayar, a souligné dans une déclaration similaire l’importance de l’étude sur la mise en œuvre institutionnelle des valeurs et le suivi des attentes des Marocains à cet égard, compte tenu des mutations rapides que connaît le monde contemporain dans un contexte de mondialisation et son impact sur les modes de vie, la pensée et les pratiques des gens.

Mme Hayar a estimé que la réalité vécue requiert des secteurs gouvernementaux, institutions et société civile de s’engager et de soutenir de telles initiatives, en ce sens qu’elles fournissent des données quantitatives et qualitatives sur la réalité et les perspectives des valeurs et contribuent à l’élaboration des visions stratégiques et des politiques publiques devant préserver les valeurs ancrées chez les Marocains et assurer l’ouverture aux expériences des différents peuples et nations.

LR/MAP

,

Voir aussi

Abdellatif Hammouchi,Andrei Augusto Passos Rodrigues,Brésil,DGSN

DGSN | Hammouchi signe un mémorandum d’entente avec son homologue brésilien

Le Directeur général de la Sûreté Nationale et de la Surveillance du Territoire, Abdellatif Hammouchi, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...