Le soutien espagnol à l’initiative marocaine d’autonomie s’inscrit dans le cadre d’une dynamique internationale pour résoudre le conflit artificiel autour du Sahara

Sahara,Espagne,Maroc

Le soutien du gouvernement espagnol à l’initiative marocaine d’autonomie s’inscrit dans le cadre d’une dynamique internationale pour résoudre le conflit artificiel autour du , a souligné, mardi à , le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. .

“Le soutien du gouvernement espagnol à l’initiative marocaine d’autonomie en étant le cadre le plus approprié et le plus crédible pour résoudre la question du marocain s’inscrit dans le cadre d’une dynamique internationale pour résoudre ce conflit artificiel”, a relevé M. Bourita, qui s’exprimait lors d’un point de presse conjoint avec son homologue espagnol, M. , à l’issue de leurs entretiens qui interviennent à la veille de la Réunion ministérielle de la .

“Le Royaume salue hautement la nouvelle position” de Madrid, s’est félicité M. Bourita, faisant savoir que cette position est en pleine harmonie avec la vision du , les orientations des forces vives de la communauté internationale, ainsi que la position de nombreux pays européens et de la plupart des pays arabes et africains.

Lire aussi
La venue en Espagne du chef des milices du “polisario”, un acte prémédité dont le Maroc prend pleinement acte

Dans ce sens, M. Bourita a affirmé que “les parties qui veulent trouver une solution à ce conflit artificiel doivent s’engager dans le seul cadre possible : l’initiative marocaine d’autonomie”.

“Quiconque veut que ce conflit perdure avec l’instabilité qu’il engendre dans la région et la souffrance qu’il inflige aux détenus dans les camps de , peut continuer à encourager le statuquo, qui perdure depuis quatre décennies et pourrait se prolonger s’il n’y a pas de mobilisation pour régler ce conflit dans le cadre de la seule solution possible”, a-t-il relevé.

Et M. Bourita de se féliciter de la dynamique et de la mobilisation internationale visant à trouver une solution à ce conflit, faisant savoir que “quiconque veut continuer à soutenir un processus international interminable, ne cherche pas à trouver une solution à ce conflit, alors que les parties qui aspirent à le faire, poussent vers une solution réaliste et unique, à savoir l’initiative marocaine d’autonomie”.

LR/MAP

Voir aussi

Dialogue social,Gouvernement,Aziz Akhannouch

Dialogue social tripartite | Les principaux points de la réunion de la Haute commission du dialogue social

Voici les principaux points de la réunion de la Haute commission du dialogue social, qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...