Le Maroc soutient l’élaboration d’un texte juridique sur la préparation aux situations d’urgence

Genève,Omar Zniber,OMS

Le Maroc soutient l’élaboration d’un texte juridique sur la préparation et la réponse aux situations d’urgence, conformément aux articles de la constitution de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a souligné lundi l’ambassadeur du Maroc à Genève, Omar Zniber.

Présentant la déclaration du Maroc lors de la 2ème Session Extraordinaire de l’Assemblée Mondiale de la Santé qui s’est ouverte lundi, M. Ziner a relevé que le Royaume appuie « un texte juridique qui traduit notre volonté et notre engagement communs et dont l’ambition sera de compléter les outils juridiques et les mécanismes existants, dont certains parmi lesquels doivent être davantage renforcés, en évitant toute sorte de duplication ou de redondance avec le Règlement Sanitaire International ».

S’agissant du contenu de ce texte, « le Maroc identifie comme axes devant être garantis par les dispositions de cet instrument, la proactivité de l’OMS dans ses interventions, des mécanismes faciles et adaptés de décision et de gouvernance pour une meilleure réactivité face aux menaces avérées, outre un appui en temps opportun des autres instances, en cas de besoin », a-t-il poursuivi.

Le Maroc estime, par ailleurs, que des éléments stratégiques tels que la garantie d’un accès équitable et en temps opportun aux moyens de lutte, d’un transfert fluide de technologie, des mécanisme d’évaluation objectifs et fiables, des sources de financement stables et durables et des procédures simples et flexibles d’utilisation des fonds ainsi que des modalités d’appui technique et logistique aux pays pour atteindre un niveau minimum requis de capacité, doivent être impérativement intégrés au texte, a-t-il noté. M. Zniber a indiqué dans ce sens que l’élaboration de ce texte devra se faire dans le respect d’un agenda clairement préétabli, en faisant preuve à la fois de responsabilité et de flexibilité pour atteindre un consensus sur la forme, le contenu et la portée de cet instrument, pour construire un monde plus équitable et plus inclusif, indépendamment de nos niveaux de développement ou de revenu.

Lire aussi
L'OMS recommande le 1er vaccin antipaludique pour les enfants dans les zones à risque

Dans un contexte de récurrence des crises sanitaires, le Maroc s’est doté d’un cadre institutionnel et organisationnel de préparation et de riposte aux urgences de Santé Publique dans l’esprit de l’approche « One Health », a-t-il rappelé, notant que dans cette démarche, le ministère de la Santé et de la Protection Sociale a mis en place un centre national et des centres régionaux des opérations d’urgence de santé publique. L’offre de soins et de service de laboratoire est en extension continue, a-t-il enchainé.

L’ambassadeur a saisi cette occasion pour réaffirmer le soutien du Maroc au travail mené par l’Organisation mondiale de la santé, tout en réitérant l’appui du Royaume à la candidature du docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus pour un second mandat à la tête de l’OMS.

Cette session de trois jours est consacrée notamment à l’examen « d’un instrument international permettant de mieux se préparer aux futures menaces de pandémie », à un moment où le nouveau variant du coronavirus Omicron se répand sur la planète.

LR/MAP

Voir aussi

Casablanca,bidonvilles

El Mansouri tient une rencontre à la préfecture de Casablanca pour la résorption des bidonvilles restants

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...