Le Maroc s’est construit dans une relation profonde avec son continent

Le , en tant que nation, s’est construit dans une relation profonde avec son continent, en entretenant une relation multiséculaire avec l’Afrique, a affirmé, jeudi à Casablanca, le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, ces liens ont été renforcés grâce à plus de 50 visites d’Etat dans plus d’une trentaine de pays, où près de 1.000 accords ont été signés avec nos partenaires en Afrique sub-saharienne, de 1999 à 2019, a rappelé le chef du gouvernement à l’ouverture du 3e Choiseul , tenu avec la participation du président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina.

“Ce mouvement est celui d’une vision royale de , ayant permis de placer le au rang de 1er investisseur africain en Afrique de l’Ouest, et de deuxième sur le continent”, a fait remarquer M. Akhannouch, saluant à cet égard le rôle pionnier joué par les banques marocaines, présentes dans 26 pays d’Afrique, et qui couvrent près de la moitié du continent africain.

Et de relever que “Choiseul ” est un événement consacré au développement des opportunités d’affaires, en Afrique et avec l’Afrique, notant que c’est une occasion renouvelée d’enrichir le dialogue entre les différents acteurs du continent, “mais également avec leurs partenaires en et dans les pays du Golfe”.

Casablanca, Rabat, Dakhla, Lusaka... | Le 1er Sommet de l'éducation par le Sport, du 3 au 6 avril 2021

A cet égard, le chef du gouvernement a souligné que le peut jouer le rôle de pont, de facilitateur des investissements étrangers dans le continent, avec l’. Le Royaume peut aussi jouer ce rôle avec le reste du monde, a assuré M. Akhannouch, expliquant que pour ce faire, le Royaume a fait, depuis plusieurs années, sous la vision éclairée de SM le Roi, le pari de développer des infrastructures aux standards internationaux, qui peuvent assurer une connectivité renforcée entre l’Afrique et le reste du monde.

Selon M. Akhannouch, Choiseul distingue aujourd’hui 100 brillants jeunes dirigeants dont 12 brillant marocains qui contribuent au développement de l’Afrique, faisant savoir qu’au Maroc la question des talents est centrale pour la dynamique de réforme impulsée par SM le Roi, et dont le gouvernement s’est pleinement saisi, pour les divers chantiers socio-économiques lancés.

A cet égard, il a cité la réforme de la , la refonte du système national de santé, la réforme de l’école publique pour rétablir l’égalité des chances et la charte de l’investissement en cours d’adoption, pour une dynamique renouvelée de l’investissement privé, génératrice de valeur et d’emplois pour notre pays.

Le «Réseau des femmes journalistes d’Afrique» voit le jour !

Et M. Akhannouch de souligner que “la république de Madagascar est l’exemple de pays avec lequel le Maroc entretient d’excellentes relations historiques et économiques”, exprimant ses remerciements au Président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina qui a rehaussé cette édition par sa présence.

Il a saisi cette occasion pour rappeler la visite de SM le Roi à Madagascar en 2016, notant qu’il s’agissait d’une visite hautement symbolique “qui témoigne de l’importance accordée au développement des relations bilatérales entre les deux pays”.

Placé sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, ce forum réunit quelque 600 décideurs et hauts dirigeants économiques et institutionnels parmi les plus influents d’Afrique, d’ et du Golfe autour de séances de travail opérationnelles plaçant le continent africain au cœur des débats.

LR/MAP

Voir aussi

CGEM

Casablanca | La relance africaine, les complémentarités des chaines de valeur et la ZLECAF au cœur d’un dialogue des patronats africains

La relance africaine, les complémentarités des chaines de valeur et la Zlecaf au cœur d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...