Le défi à relever est de renforcer les capacités des villes pour qu’elles soient plus résilientes face aux répercussions des crises

El Otmani exprime l’estime du Maroc à la position constante des Maldives en faveur de la cause nationale

Le pari à relever aujourd’hui est de réfléchir collectivement autour des moyens à même d’accroitre et de renforcer les capacités des villes pour qu’elles soient plus résilientes face aux catastrophes naturelles et aux répercussions des crises sanitaires, a indiqué mercredi à Rabat le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani.

S’exprimant lors d’une conférence internationale organisée par le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville et le ministère de l’Intérieur, en partenariat avec l’Organisation Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLUA) et le Programme des Nations unies pour les établissements humains (UN-Habitat), à l’occasion de la Journée internationale des villes 2020, M. El Otmani a souligné la nécessité de prêter attention aux défis croissants résultant de l’urbanisation et les problèmes environnementaux qui en résultent, ainsi que les problématiques sociétales et psychologiques pour les citoyens vivant dans les villes.

Il a mis en avant, lors de cette conférence partiellement virtuelle, organisée sous le thème “Penser et concevoir la ville de demain”, la nécessité de travailler sur le renforcement de la capacité d’adaptation pour faire face à la crise sanitaire ainsi que d’adapter le système d’aménagement du territoire et développer des modèles urbains appropriés, afin de soutenir la cohésion et l’équité territoriale, adopter un modèle de logement renouvelable et mettre en place une nouvelle politique de la ville.

“Le principal défi réside dans la capacité à développer de nouveaux modèles de conception urbaine des villes de demain susceptibles de s’adapter à des changements conjoncturels, de produire de la richesse et de garantir des opportunités d’emploi pour atténuer les effets de la pandémie de la Covid-19 sur les villes, en adoptant une politique d’urbanisme efficace pour lutter contre la vulnérabilité et l’exclusion sociales qui peuvent être causées par l’expansion des villes”, a-t-il dit.

Le chef du gouvernement a, en outre, passé en revue l’expérience du Maroc pour s’adapter à la circonstance exceptionnelle et sans précédent de la pandémie de la Covid-19, notant que le système urbain du Royaume était présent au cœur des défis de lutte contre le Coronavirus.

L’organisation de ce forum international durant cette conjoncture exceptionnelle sera l’occasion de réfléchir à la conception et à la planification des villes de demain, dans le but de les développer dans la perspective de réaliser les objectifs de développement durable escomptés, et de fournir les mécanismes nécessaires à une gouvernance urbaine renouvelée, a-t-il fait observer.

Cette conférence a constitué une occasion pour les participants de réfléchir autour des approches d’interventions et les mécanismes plaçant la composante humaine au cœur du processus de la planification territoriale et d’examiner la question de l’utilisation de la valeur des communautés de manière stratégique par le biais d’un engagement politique aussi bien dans la prise de décision que dans la mise en œuvre et aussi pour lancer le rapport sur les villes du monde 2020.

LR/MAP

Voir aussi

La République Coopérative de Guyana retire sa reconnaissance de la pseudo rasd

La République Coopérative de Guyana retire sa reconnaissance de la pseudo “rasd”

La République Coopérative de Guyana a annoncé, samedi, sa décision de retirer sa reconnaissance de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.