Lancement de projets d’irrigation et de sécurisation de l’eau potable dans les provinces de Berkane et Nador

irrigation,eau potable,Berkane,Nador

Le ministre de l’, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki, a effectué lundi une visite de terrain dans les provinces de Berkane et de Nador, marquée par le lancement de projets d’irrigation et de sécurisation de l’.

Le ministre, accompagné notamment du wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, du gouverneur de la province de Nador, Ali Khalil, du président de la Chambre d’ de la région de l’Oriental, Mimoun Oussar, de professionnels, d’élus locaux et de responsables du ministère, a visité et lancé des projets dans le cadre de la déclinaison de la stratégie Génération Green.

La visite de terrain a porté aussi sur le lancement de projets faisant partie des actions urgentes et structurantes au niveau du bassin hydraulique de la Moulouya pour faire face à la pénurie d’, suite la sévère sécheresse que connaît cette région cette année. Cela concerne notamment la sécurisation de l’alimentation en des provinces de Berkane, Nador et Driouch.

Au niveau de la commune de Bouareg (province de Nador), M. Sadiki et la délégation l’accompagnant ont visité une unité spécialisée dans la production, le conditionnement et l’exportation des plantes aromatiques et médicinales et de maraîchage.

D’un investissement de 98 millions de dirhams (MDH), l’unité est installée sur une ferme de 162 hectares dont 146 ha de plantes aromatiques et médicinales et 16 ha de légumes. La capacité de production de l’unité est de 4.000 tonnes/an et elle crée 1.000 à 1.200 journées de travail par jour.

Dans la commune d’Ouled Stout (province de Nador), le ministre a donné le coup d’envoi au projet de modernisation des secteurs d’irrigation de la plaine du Garet.

D’un investissement total de 1,1 milliard de dirhams (MMDH), ce projet vise à convertir 13.300 ha du système d’irrigation par aspersion au système d’irrigation en goutte à goutte au profit de 3.325 agriculteurs des communes de Tiztoutine et Bni Oukil Oulad M’Hand.

Le projet devrait avoir des effets très positifs en termes d’ d’eau d’irrigation, d’amélioration de la qualité du service de l’eau, d’augmentation de la valorisation de l’eau d’irrigation et de la productivité, ainsi que l’amélioration des revenus des agriculteurs et la création d’emplois.

Dans ce cadre, M. Sadiki a lancé les travaux de la première composante qui comprend la construction de deux bassins de décantation, de régulation et de stockage.

D’un investissement de 125 MDH, ces bassins devraient sécuriser et renforcer l’approvisionnement en eau pour l’irrigation de la plaine du Garet, enlever les sédiments de l’eau et offrir des conditions propices au pompage et à la régulation du débit pour permettre une irrigation au goutte-à-goutte à la demande.

Dans la même commune territoriale, la délégation officielle a lancé les travaux du projet de déconnexion des canaux d’alimentation en des canaux d’irrigation rive gauche et rive droite de la Moulouya.

D’un coût de 670 MDH, ce projet s’inscrit dans le cadre d’une convention de partenariat conclue entre les ministères de l’, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, de l’Intérieur, de l’ et des finances, de l’Équipement et de l’eau et du Transport et de la logistique, ainsi que la Wilaya de la région de l’Oriental, l’Office régional de mise en valeur agricole de la Moulouya, l’Office national de l’eau et de l’électricité, le Conseil régional de l’Oriental et la Régie autonome de distribution de l’eau et de l’électricité d’Oujda.

Lire aussi
ONEE | Aknoul dotée d’une nouvelle adduction d’eau potable

Ce projet vise la sécurisation de l’alimentation en eau potable des provinces de Berkane, Nador et Driouch en réduisant les pertes sur les canaux d’adduction et en améliorant la débitance et la gestion des canaux d’irrigation pour assurer l’intensification et la valorisation de la production agricole.

M. Sadiki a donné, à cette occasion, le coup d’envoi à la séparation du canal d’irrigation du canal d’eau potable de la rive gauche et droite du périmètre de Moulouya.

Le projet consiste en la construction et l’équipement d’une station de pompage, son raccordement électrique et la réalisation d’une adduction en conduites pour alimenter les habitants de Nador et Zaïo en eau potable à partir du barrage Machraa Hamadi sur une longueur d’environ 33,5 km.

Au niveau de la province de Berkane, le projet comprend la réalisation d’une conduite de traction d’adduction d’eau pour alimenter les habitants de Berkane-Saidia-Ras El Ma en eau potable à partir du barrage de Machraa Hammadi sur une longueur de 51 km.

La délégation s’est ensuite rendue dans la commune territoriale Madagh (province de Berkane) pour donner le coup d’envoi du projet de mise en place de stations compactes de déminéralisation des eaux souterraines saumâtres provenant des nappes, pour assurer l’alimentation en eau potable des provinces de Berkane, Nador et Driouch.

D’un coût de 180 MDH, ce projet a pour objectif de sécuriser et renforcer l’alimentation en eau potable dans les provinces de Berkane, Nador et Driouch.

A cette occasion, le ministre a lancé les travaux de mise en place des stations compactes de déminéralisation des eaux saumâtres destinées à l’alimentation de la ville de Berkane en eau potable. Ceci réduira la pression sur l’eau d’irrigation du périmètre irrigué.

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, M. Sadiki a mis exergue l’impact attendu de ces projets structurants inscrits dans le cadre de la déclinaison de la stratégie Génération Green 2020-2030, en particulier en matière de reconversion du système d’irrigation de l’aspersion vers le goutte-à-goutte, qui permet la valorisation de l’eau et l’intensification de la production agricole.

Il a aussi mis l’accent sur l’importance du projet de déconnexion des canaux d’alimentation en eau potable des canaux d’irrigation rive gauche et rive droite de la Moulouya, qui limitera les pertes en eau au niveau de ces canalisations, ainsi que du projet de des eaux des nappes phréatiques, qui doit permettre d’alimenter très rapidement les provinces de Berkane, Nador et Driouch en eau potable et ainsi de sécuriser l’approvisionnement en cette denrée vitale au niveau de cette zone.

LR/MAP

Voir aussi

Bayt Mal Al-Qods Acharif,Palestine,Maroc

Une délégation du Congrès national populaire d’Al-Qods en visite au Maroc

Une délégation du Congrès national populaire d’Al-Qods a entamé, dimanche, une visite de quatre jours …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...