La politique pénale du Maroc attache une grande importance aux questions de l’enfance (Daki)

La politique pénale du Royaume donne une grande importance aux questions relatives à l’enfance et l’inclut parmi ses priorités stratégiques en vue de consacrer la protection des enfants quelle que soit leur situation, a indiqué, lundi à Skhirat, le procureur général du Roi près la Cour de Cassation, président du Ministère public, El Hassan Daki.

S’exprimant à l’occasion de l’ouverture des Assises nationales sur « La protection des enfants en contact avec la loi », M. Daki a indiqué que la présidence du Ministère public n’a épargné aucun effort, depuis sa création en octobre 2017 en tant qu’autorité indépendante et en tant que partie chargée de veiller à l’application de la politique pénale nationale, pour assurer la protection de l’enfance de tous les dangers qui la menacent, notant que le ministère a mis en tête de ses objectifs la garantie d’une protection juridique effective des enfants.

La présidence du Ministère public a entrepris plusieurs mesures au niveau institutionnel et au niveau de l’application de la politique pénale relative à la protection des droits de l’enfant, dans le but de garantir une mise en œuvre correcte de la législation nationale et de consacrer les normes internationales dans ce domaine, a expliqué M. Daki. Et d’ajouter que la présidence du Ministère public s’est dotée d’un pôle spécialisé dans le suivi des questions relatives à la famille et à l’enfance, notamment en ce qui concerne le renforcement de l’accès à la protection judiciaire selon les normes reconnues, la veille et la collecte des statistiques et des données y afférentes.

L’entrée au Maroc nécessite désormais un passeport vaccinal valide ou un test PCR négatif

Les cellules de prise en charge des enfants et des femmes dans les parquets près des tribunaux du Royaume, supervisés par la présidence du Ministère public, se révèlent être des outils efficaces pour faciliter l’accès des enfants à la justice, a-t-il fait savoir, notant que les membres des parquets veillent, aux côtés des autres composantes de ces cellules, à accueillir les enfants et leur apporter l’assistance et l’accompagnement dont ils ont besoin. Le Ministère public est attaché, en plus, à jouer pleinement son rôle en ce qui concerne la coordination avec les différents intervenants gouvernementaux et non-gouvernementaux, à travers les commissions locales et régionales pour la prise en charge des femmes et des enfants, dans le but de garantir une prise en charge efficace qui corresponde aux spécificités et à la situation de l’enfant en contact avec la loi, a-t-il poursuivi.

Et d’ajouter que la présidence du Ministère public a établi un programme incluant tous les acteurs concernés dans le but de mettre fin aux mariages des mineurs et s’attaquer aux causes de cette pratique qui attente aux droits de l’enfant, soulignant que le Ministère a présidé une consultation nationale sur la prise en charge des enfants immigrés et non-accompagnés, qui a abouti à la mise en place d’un plan d’action commun visant à développer et améliorer la qualité des services.

CPS de l’UA | Le Maroc soutient la demande de la Somalie d’une pause technique de 03 mois pour la phase 2 du retrait des troupes d’ATMIS

M. Daki n’a pas manqué de relever la Haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure la question de la protection des droits de l’enfant, rappelant, à cet égard, le message adressé par le Souverain aux participants aux travaux de la 5ème édition de la Conférence islamique des ministres chargés de l’enfance, qui s’est déroulée le 21 février 2018 à Rabat.

Initiées par la Présidence du Ministère public, en partenariat avec le ministère de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille et l’UNICEF et avec le soutien de l’UE, ces Assises, qui se poursuivent jusqu’au 21 juin, seront l’occasion de débattre des différents aspects de cette problématique à travers une série d’ateliers thématiques. L’objectif est de parvenir à des recommandations et des conclusions qui marqueront un pas de plus vers la protection des droits des enfants au Maroc.

Parmi les thématiques abordées figurent la prise en charge des enfants en situation difficile, les enfants en contact avec la loi, les moyens de protection de l’enfant victime, l’efficience des cellules dédiées à la prise en charge des femmes et des enfants dans les tribunaux en matière de protection de l’enfant en contact avec la loi et les mécanismes de protection de l’enfance.

LR/MAP

,

Voir aussi

Espagne-Guardia Civil | Démantèlement d’une cellule terroriste en collaboration avec la DGST

Espagne-Guardia Civil | Démantèlement d’une cellule terroriste en collaboration avec la DGST

La Garde civile espagnole a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste et l’arrestation de neuf …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...