Kenya/ COVID-19 | 20.000 emplois menacés dans le secteur de la santé pour des difficultés financières

Kenya/ COVID-19 | 20.000 emplois menacés dans le secteur de la santé pour des difficultés financières

Au Kenya, environ 20.000 emplois sont menacés dans le secteur de la santé en raison des difficultés financières et des réductions de salaires générées par les restrictions préventives imposées par la pandémie de Covid-19, révèle vendredi un rapport de l’Alliance du Secteur privé kényan (KEPSA).

Le rapport qui fait état de grandes pertes d’emplois dans les PME liées à la santé, notamment les centres de santé, les cliniques privées et les centres de diagnostic, montre en outre que les patients ne cherchent plus de traitement en raison des restrictions de mouvements imposées par le gouvernement pour juguler la propagation du nouveau Coronavirus et aussi de crainte d’être infectés par le virus dans les établissements de santé.

Le secteur de la santé a également connu une perte de revenus d’environ 40 pc en raison de l’annulation de la chirurgie élective, de la réduction des suivis médicaux et des dettes impayées, note la KEPSA qui appelle les autorités à alléger les restrictions imposées sur les mouvements pour permettre aux patients atteints de maladies graves de disposer des soins nécessaires notamment dans les grandes villes comme Nairobi et Mombasa.

L’alliance exhorte aussi le gouvernement à prévoir une réduction de la période du couvre-feu nocturne actuellement en vigueur de 19h00 à 05h00, pour permettre le traitement et le suivi des patients.

La Kepsa a proposé, dans ce cadre, la mise en oeuvre par les autorités sanitaires de protocoles et de mesures barrières dans les structures hospitalières pour assurer à la fois la sécurité des patients et aussi du corps médical.

Elle a ainsi préconisé la mise en place de zones Covid-19 et de zones sûres pour le traitement des autres patients, l’intégration des protocoles de contrôle de la prévention des infections dans tous les services, ainsi que la mise à disposition des protocoles de test dans tous les établissements pour les agents de la santé et les patients.

Jeudi, un rapport de la Banque Centrale du Kenya (CBK) a révélé qu’au moins 75% des Petites et moyennes entreprises (PME) au Kenya devraient fermer d’ici fin juin prochain en raison d’un manque de fonds généré par la pandémie du nouveau coronavirus qui a impacté l’ensemble des secteurs économiques du pays, rappelle-t-on.

LR/MAP

Voir aussi

Hirak | Le pouvoir algérien en panne d’inspiration

Le pouvoir algérien en panne d’inspiration veut maintenir le système tel qu’il est depuis 1962, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.