Ivanka Trump : La femme qui murmure à l’oreille des femmes… Et de son père

Ivanka Trump : La femme qui murmure à l’oreille des femmes… Et de son père

Elle est belle. Elle est gracieuse. Elle est souriante. Dans une autre vie, elle a été mannequin… Elle en a gardé toutes les allures.

Aujourd’hui, elle est bien plus que cela. Elle a un titre et un rôle à la maison Blanche où son père préside aux destinées des Etats Unis.

Elle est «Conseillère spéciale» et se charge notamment des dossiers concernant l’émancipation des femmes dans le monde. Particulièrement, du projet lancé par son père, , début 2019, qui s’est fixé pour objectif l’autonomisation de 50 millions de femmes dans le monde, à l’horizon 2025.

C’est dans le cadre de cette Initiative «Women’s Global Development and Prosperity» () qu’ est venue au , accompagnée du du , , pour rencontrer les femmes «Soulaliyates»… Ces femmes qui, contrairement aux hommes, ne pouvaient ni hériter, ni jouir des terres collectives, jusqu’à ce qu’après un long combat, de récentes lois le leur permettent.

Ayant un budget pour cela, Ivanka a signé des conventions permettant de mettre en place des mesures d’accompagnement de l’appropriation des terres collectives par ces femmes «Soulaliyates».

Lire aussi
Ivanka Trump au Maroc : Recevoir, c'est tout un art

L’accueil était chaleureux. Ivanka était joviale… Un petit tour de trois jours au (6-7-8 novembre 2019) et le est tombé sous son charme !

Si le programme W-GDP est mené à son terme, ce sont, rappelons-le, 50 millions de femmes dans le monde auxquelles apportera un appui pour une autonomie financière et contre la discrimination sexiste.

Son passage par le Royaume aura même permis de convenir de l’organisation au Maroc, en juillet 2019, d’un «évènement planétaire», selon les propos du ministre de l’éducation nationale, Saïd Amzazi: le «Women science camp»… (Voir l’entretien avec le ministre).

Mais Ivanka ne murmure pas qu’à l’oreille des femmes.

Elle a également l’oreille de son père…

Ceux qui lui témoignent quelque méfiance, du fait du rôle que jouent son père et son mari, Jared Kouchner, dans le dossier du Proche Orient, espèrent que sa sensibilité pourra aussi impacter positivement les deux hommes de sa vie, afin qu’une véritable justice soit rendue dans le dossier israélo-palestinien.  

KB

Voir aussi

ONU-Femmes,8 mars,Egalité des genres,Droits des femmes

Egalité des genres | Faire de la femme, un maillon fort dans le processus de développement durable

SPECIAL 8 MARS «L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable». Tel a été le thème retenu …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...