mardi 24 octobre 2017

«Guernina», le chardon béni

«Guernina», ce sont les tiges du chardon béni (Carduus benedicta) et non celles du chardon à glue «edad» qui n’en possède pas. C’est une plante qui fait partie de la famille des chardons. Elle est reconnaissable à ses longues tiges velues et rouges qui portent des fleurs jaunes et des feuilles épineuses. Elle est actuellement cultivée dans le monde pour un usage médicinal bien connu depuis les temps anciens. Ainsi, on concède maintenant que les principes amers du chardon béni, en particulier la cnicine, seraient souverains pour traiter les affections hépatiques et rénales, les vomissements de la grossesse, les fièvres, les affections pulmonaires, les rhumes, les rhumatismes et les œdèmes, les plaies cancéreuses et le zona. Au Maroc, les tiges du chardon béni s’apprêtent en tagine. Il s’agit d’un aliment raffiné, très prisé, puisque rare sur le marché.

Voir aussi

L’anone ou «chirimoya»

Le corossol ou l’anone est le fruit du corossolier «annona muricata» ou anonier. Il a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.