Flash Infos

El Otmani | La question de la jeunesse requiert une orientation claire en matière de protection et d’accompagnement

El Otmani | La question de la jeunesse requiert une orientation claire en matière de protection et d’accompagnement

La question de la jeunesse requiert une orientation claire en matière de protection et d’accompagnement, a indiqué, lundi à Rabat, le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani.

En réponse à une question centrale autour des “Politiques publiques dédiées aux jeunes en relation avec la pandémie du coronavirus (Covid-19)”, lors de la séance mensuelle relative à la politique publique à la Chambre des représentants, M. El Otmani a indiqué que la catégorie des jeunes constitue un levier essentiel pour le développement global et un atout et un réservoir d’innovation et de créativité.

Il a dans ce sens indiqué que le Conseil économique, social et environnemental (CESE) avait déterminé, dans une étude effectuée en 2018, les domaines stratégiques qui devraient être au cœur des dispositifs des politiques publiques dédiées à la jeunesse, notamment l’éducation et la formation, l’employabilité, l’accès à la santé et la protection sociale, la lutte contre les formes de pauvreté, de précarité et d’exclusion parmi cette frange de la population, la consolidation du socle des valeurs et du sentiment d’appartenance des jeunes à la Nation, la promotion de la création culturelle, artistique et sportive des jeunes, la sensibilisation au respect de l’environnement et l’éducation environnementale, outre le renforcement de l’engagement international des jeunes dans les grands agendas mondiaux et leur implication dans le rayonnement du Maroc.

Ces axes, a-t-il poursuivi, ont été pris en compte dans la politique intégrée des jeunes et dans les stratégies et les programmes consacrés à cette frange de la société, notant l’adhésion d’un parterre de jeunes à toutes les politiques et stratégies, dans tous les domaines.

Le chef du gouvernement a, à cet égard, passé en revue certains de ces programmes, dont la politique nationale intégrée des jeunes, la vision stratégique de la réforme du système de l’éducation et de la formation, la stratégie nationale de l’emploi, la stratégie nationale de la formation professionnelle, la phase III de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), le programme intégré de financement et d’appui des entreprises, baptisé “Intilaka” et la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole “Génération Green 2020-2030”.

Dans le cadre de ces politiques et stratégies, un nombre de départements et d’établissements publics et spécialisés, chacun dans son domaine de compétence, œuvrent en faveur de la mise en œuvre d’une série de mécanismes et de mesures pratiques au profit des jeunes, en vue d’assurer leur intégration et répondre à leurs besoins, a-t-il relevé.

Il a, dans ce sens, insisté sur l’impératif d’intégrer l’approche de la jeunesse dans toutes les stratégies et politiques, comme ce fut le cas pour l’intégration de l’approche genre.

En matière d’éducation et de formation professionnelle, M. El Otmani a affirmé que ce domaine constitue la pierre angulaire de toute politique adressée aux jeunes, compte tenu du fait que le système d’éducation, de formation et de recherche scientifique accueille environ 10 millions de personnes, notant qu’il existe une série de programmes dédiés aux jeunes et à leur soutien en la matière.

Une attention particulière a été accordée au secteur de la formation professionnelle qui vise l’encadrement de 5 millions de bénéficiaires en quelques années seulement, la création de 123 nouveaux établissements de formation, dont 120 à l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et 52 autres dédiés aux secteurs prometteurs, a-t-il indiqué.

Il a, à cet effet, fait savoir que le gouvernement a veillé à la mise en œuvre d’un chantier lié à la création de 12 Cités des métiers et des compétences dans chaque région du Royaume, ajoutant que les travaux de construction de trois centres ont démarré en janvier 2020, en attendant l’ouverture progressive de ces infrastructures à partir de la rentrée professionnelle 2021.

En outre, afin d’encourager les jeunes à intégrer la formation professionnelle, le gouvernement a convenu, pour la premières fois, d’accorder des bourses scolaires aux stagiaires des établissements de la formation professionnelle, de même que l’assurance maladie obligatoire (AMO), a relevé le chef du gouvernement.

Ainsi, au cours de l’année universitaire 2019-2020, quelque 116.000 étudiants ont bénéficié de l’AMO, a-t-il poursuivi, exprimant la volonté du gouvernement d’atteindre les 200.000 bénéficiaires lors de la prochaine rentrée.

Concernant le secteur de l’emploi, M. El Otmani a souligné que les jeunes ont été les plus touchés par la propagation de la Covid-19. Il indique, à cet effet, que sur 5,5 millions de jeunes œuvrant dans le secteur informel ou libéral, 2,2 millions ont bénéficié d’aides financières provenant du Fonds spécial pour la lutte contre la pandémie du Coronavirus (Covid-19).

Le responsable gouvernemental a mis en lumière le programme de la phase III de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) relatif à l’amélioration du revenu et l’intégration économique des jeunes ainsi que les programmes spéciaux pour le soutien de l’employabilité des jeunes de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), ayant augmenté de près de 120% en cette période exceptionnelle.

Abordant l’auto-entrepreneuriat, M. El Otmani s’est félicité des quelque 233.000 auto-entrepreneurs exerçant au Royaume, rappelant que l’objectif à l’horizon 2021 était d’atteindre les 100.000 auto-entrepreneurs.

Le chef du gouvernement n’a pas manqué d’évoquer la mise en place du mécanisme de garantie pour les crédits bancaires en faveur des auto-entrepreneurs “Garantie Auto-Entrepreneurs Covid-19”, rappelant les mesures déployés pour lutter contre l’analphabétisme parmi les jeunes.

Concernant les domaines sportifs et culturels, M. El Otmani a relevé que le ministère de tutelle a élaboré des programmes pour la phase de la Covid-19 et post Covid-19, mettant en lumière la place prépondérante qu’occupe l’utilisation du numérique.

Il s’agit, notamment, du lancement d’une campagne numérique nationale destinée aux jeunes et adolescents sur les réseaux sociaux, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la population, de même qu’une étude nationale portant sur l’impact du confinement sur les enfants, adolescents et jeunes personnes, a-t-il précisé.

Ainsi, après avoir noté l’attention particulière accordée aux programmes d’assistance sociale pour les jeunes, le responsable gouvernemental a abordé les réalisations dans les domaines de la santé, des nouveaux métiers et de la transformation numérique en cette période de coronavirus, exprimant la volonté du gouvernement d’inclure la dimension jeunesse dans toutes ses politiques, stratégies et programmes.

LR/MAP

Voir aussi

Nécessité de se concentrer sur les priorités fixées dans le discours du Trône

Nécessité de se concentrer sur les priorités fixées dans le discours du Trône

Le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani a souligné la nécessité de se concentrer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.