Des contrats de travail pour les femmes de Bab Sebta

m'diq fnideq anapec

Les autorités provinciales à la préfecture de M’diq-Fnideq et l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) ont commencé à conclure des contrats de travail avec des femmes touchées par la fermeture du point de passage de Bab Sebta.

Ce sont des femmes travaillant dur, qui ont été frappées de plein fouet par la crise économique provoquée par la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) et la fermeture du point de passage de Bab Sebta. Elles ont manifesté. Elles ont été entendues. Des contrats de travail leur sont proposés dans le cadre de la mise en oeuvre du programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq et la province de Tétouan.

Ainsi, quelque 107 contrats de travail ont été signés au profit d’un groupe de femmes pour travailler dans une unité industrielle spécialisée dans le recyclage textile, selon l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), qui a annoncé que le nombre de contrats signés devrait atteindre 700 au cours de cette semaine, tout en assurant le transport gratuit des bénéficiaires.

Il s’agit de 300 contrats avec une entreprise installée dans la zone d’activités économiques «Tétouan Park», 200 contrats de travail avec une société à Tanger, et 200 autres avec une entreprise à Tétouan, a précisé la même source, relevant que ces entreprises opèrent dans les industries du textile et de l’habillement, qui nécessitent une main-d’œuvre importante, ce qui aidera à absorber le chômage parmi cette catégorie de femmes, qui manquent de compétences professionnelles. L’APDN a précisé qu’il a été convenu d’achever la conclusion de tous les contrats de travail vers le milieu de la semaine en cours, tout en accordant une avance sur salaire aux bénéficiaires, compte tenu du caractère urgent de l’opération, soulignant que d’autres initiatives d’emploi sont en train d’être mises en place, dans le cadre des efforts déployés pour favoriser la relance économique de la province de Tétouan et de la préfecture de M’diq-Fnideq.

Lire aussi
Immigration clandestine des jeunes : Un phénomène appelé à s’amplifier...

Ces contrats s’inscrivent dans le cadre de la mise en oeuvre du programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq et la province de Tétouan. En particulier, le deuxième axe lié au développement et la création de mécanismes pour attirer les investissements dans la zone d’activités économiques «Tétouan Park», a conclu la même source.

Parallèlement, une série de réunions s’est tenue, sous la supervision du Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia, en présence du gouverneur de la préfecture de M’diq-Fnideq, et du directeur général de l’APDN, avec un groupe d’investisseurs pour les inciter à s’installer dans les zones d’activités économiques de Tétouan, Fnideq et de Martil, en contrepartie d’appui et de facilités administratives.

LR

Voir aussi

Ministère public,El Hassan Daki,Soudan,Khalifa Ahmed Khalifa,Maroc

Entretien à Rabat entre El Hassan Daki et le procureur général de la République du Soudan

Les moyens de renforcer la coopération judiciaire bilatérale ont été au centre des entretiens, lundi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...