Covid-19 SOS, les professionnels nous déstabilisent !

Une deuxième vague ? Ou la confirmation de la 1ère ? Le fait est que presque partout, dans le monde, les chiffres de la contamination par le nouveau Coronavirus Covid-19 sont à la hausse. Une hausse effrayante… Et, encore plus effrayant, les décès… Bientôt, le monde aura bouclé son 1 million de morts, emportés par la pandémie (987.255 décès au 24 septembre 2020).

On nous avait pourtant dit que les chaleurs de l’été auraient raison du virus… Eh bien, non ! C’est en été, deconfinement aidant, que la pandémie a connu une recrudescence quasi-générale.

Devant cette dangereuse évolution de la propagation du virus Covid-19, les gouvernements multiplient les mesures restrictives.

Certains pensent à reconfiner les populations.

D’autres le font, parfois limitant le reconfinement à quelques quartiers, parfois à des villes entières. Enfin, il y a ceux, plus rares, qui n’hésitent pas à reconfiner le pays dans son ensemble (Israël, par exemple).

Deux problèmes alors… Celui de l’économie. Le confinement l’anéantit. Et celui des populations. Elles ne sont pas toujours convaincues de la nécessité du confinement, voire même de l’efficacité des autres mesures barrières, comme le port du masque, ou la distanciation physique…

Ceux qui sont fermement anti-mesures restrictives organisent même des manifestations dans quelques pays européens, ou aux Etats Unis… Bien que les USA soient devenus l’épicentre mondial de la pandémie Covid-19.

Ne parlons pas du Brésil, pourtant 2ème épicentre mondial de ce virus après les Etats-Unis, où le chef de l’Etat lui-même prend la tête des manifestations.

Mais ce ne sont pas les simples manifestants anti-Covid et anti-mesures restrictives, ni même les chefs d’Etat qui les encouragent (Donald Trump aux USA, Jair Bolsonaro au Brésil) qui déstabilisent le plus les citoyens.

Ce sont les professionnels ! Les médecins et spécialistes en virologie et maladies infectieuses, qui se relaient sur les ondes des radios et plateaux de télévision pour dire une chose et son contraire… Y compris chez nous !

Cette maladie est-elle dangereuse ou pas ? Alors que sa dangerosité a été estimée telle que tous les pays ont procédé à la fermeture de leurs frontières, au confinement des populations et à un sacrifice économique national de plusieurs mois…De grands noms de la médecine affirment, eux, qu’elle n’est pas plus dangereuse que les autres catégories de grippes connues, ni plus que la méningite, ni plus que le cancer… Ils en veulent pour preuve les taux très élevés de rémission et recommandent juste de se soigner dès les 1ers symptômes.

Cette maladie est-elle particulièrement contagieuse ? Sur ce point, les avis sont plus proches. Oui. Elle est très contagieuse. Mais c’est sur les moyens de se protéger que les spécialistes déroutent le citoyen.

Pour les uns, il suffit de porter le masque et de respecter une distanciation physique de 1mètre, 1 mètre et demi, ou 2 mètres (là aussi, plusieurs avis)… Outre, bien sûr, le nettoyage systématique des mains, à l’eau et au savon ou aux produits hydro-alcooliques…  

Pour d’autres –pourtant gros calibres de la médecine- le masque ne sert à rien. Il serait même nocif, porté, tous les germes que nous avons en nous y pulluleraient au bout de 2 heures.

Quant à la distanciation, elle ne fait pas non plus l’unanimité. Il y a ceux qui en font une condition sine qua non. Et ceux qui soutiennent qu’avec le masque et le nettoyage des mains, la distanciation ne sert plus à rien. Ce serait juste une contrainte inutile.

Une 3ème catégorie va jusqu’à recommander de ne pas la respecter sciemment, pour favoriser l’immunité collective.

Reste la thérapie. Efficacité du traitement à la Chloroquine, pas efficacité ? Les passes d’armes ne se comptent plus à ce sujet.

Bref, pour tout ce qui concerne Covid-19, les déballements de thèses et antithèses n’en finissent plus, aux infos télévisées du soir, à toute heure du jour à la radio, dans les vidéos de ces mêmes spécialistes et de leurs supporters respectifs qui foisonnent sur les réseaux sociaux, dans les journaux…

Ce sont de véritables guerres de tranchées qui se livrent devant une opinion publique plus divisée que jamais.

Résultat des courses: les citoyens sont déboussolés. Les gouvernements peinent à faire respecter les mesures anti-Covid. Et la seule chose qui soit sûre, c’est que la propagation de la pandémie connaît une flambée et que les gens en meurent, par dizaines de milliers.

Alors, entre trop de précautions et aucune précaution, il ne reste plus au citoyen qu’à décider lui-même de deux choses.

D’abord, décider de ce que vaut sa vie à ses propres yeux, pour ce qui est des choix qu’il est libre de faire.

Ensuite, pour les choix qu’il n’a pas, les mesures restrictives que décrète son gouvernement: décider d’éviter les problèmes en les respectant, ou les enfreindre et en subir les conséquences, qu’il s’agisse de sanctions pénales et/ou éventuelle contamination.

Dans dix ans, peut-être, nous saurons qui de ces professionnels avait raison. Mais aujourd’hui, difficile de savoir qui croire…

Bahia Amrani

Voir aussi

Présidentielle algérienne : Mais que vient faire le Maroc là-dedans ?

Depuis le début de la contestation en Algérie, c’est-à-dire depuis un an, le Maroc s’en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.