Conseil des droits de l’Homme/ONU : Le Maroc remet l’Algérie à sa place

Conseil des droits de l’Homme/ONU : Le Maroc remet l’Algérie à sa place

La diplomatie marocaine a dû une fois encore remettre l’Algérie à sa place, suite à ses manœuvres répétées visant à détourner les débats du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, en évoquant des allégations tendancieuses sur la situation des droits de l’homme au Sahara marocain.

L’échec des détracteurs du Maroc à influencer le Haut-commissariat aux droits de l’Homme sur la question du Sahara ne semble pas, en effet, avoir dissuadé l’Algérie d’orchestrer une campagne désespérée autour de violations imaginaires des droits de l’homme dans les provinces du sud.

Réagissant à ces manœuvres, l’ambassadeur représentant permanent du Royaume à Genève, Mohamed Aujar, qui s’exprimait lors du débat du CDH sur le suivi de la mise en œuvre de la Déclaration de Vienne et de son Plan d’action, a mis l’accent sur l’attachement des populations des provinces du sud à leur marocanité et leur rejet sans appel des discours et des manœuvres séparatistes parrainées par les adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume.

ML

Voir aussi

La redynamisation du tourisme, une priorité pour les autorités publiques

Réunion à distance avec les walis, gouverneurs et présidents des Conseils élus des régions du sud sur les récents développements de la question du Sahara

Le ministre de l’Intérieur et le ministre délégué ont tenu, jeudi, une réunion à distance …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.