Communauté juive de Casablanca | La Commission de la Cacheroute renouvelée

Communauté juive,Casablanca,AJC-Mimouna,American Jewish Committee,Cacher Maroc

La nouvelle Commission de la Cacheroute Communauté Juive de Casablanca, seul organisme habilité à délivrer les autorisations « Teoudoth » et le droit d’usage du label « Cacher Maroc », a été mise en place officiellement lundi 6 décembre 2021.

La Commission de la Cacheroute de Casablanca est composée de Beth Din du Maroc, seule instance responsable de toutes les questions relatives au respect des prescriptions religieuses.

Et le Beth Din (maison de la religion) du Maroc se compose de Av Beth Din, Rabbi Yossef Israel, le Grand Rabbin de Casablanca, Rabbin-juge Gabriel Kessous, Responsable de l’Abattage rituel, Rabbin-juge Nessim Sebag, Rabbin-juge Michael Moyal, Rabbin-juge Simon Zagury, précise une communiqué de la Commission, ajoutant que l’Administration a été confiée à Isaac Bouskila.

Suite à la contestation d’une redevance qui allait s’appliquer aux touristes israéliens, la Commission qui n’avait pas connu d’élections depuis 1969, a été renouvelée et a décrété que le domaine légal de compétence de la Commission ne concerne pas les individus, mais uniquement les opérateurs et commerçants souhaitant mettre sur le marché marocain et à l’exportation des produits et services Cacher.

La nouvelle Commission de la Cacheroute de la Communauté Juive de Casablanca, qui sera opérationnelle début janvier 2022, souligne qu’elle se tient d’ores et déjà à la disposition du public pour faciliter les démarches, accompagner les demandes d’obtention et de renouvellement des Teoudoth et préciser les conditions religieuses, techniques et financières d’obtention du droit d’usage du label « Cacher Maroc ».

«Compte tenu de l’attachement du Royaume du Maroc à son identité plurielle et aux valeurs de cohabitation religieuse, une attention particulière est accordée au respect des prescriptions cultuelles des Juifs du Maroc dont notamment la Cacheroute», rappelle la commission citant la circulaire interministérielle du 23/07/2021 relative à l’organisation des prestations « Cacher » ainsi qu’à l’octroi des « Teoudoth » (certificats) en stricte conformité avec les prescriptions de la Thora, les préceptes de la Halakha et les traditions du Judaïsme Marocain.

La Commission de la Cacheroute de Casablanca ouvrira incessamment le site internet cacheroutemaroc.com qui diffusera tous les documents et formulaires utiles et nécessaires, ajoute la Commission.

AJC-Mimouna

Un programme de fellowship pour jeunes israéliens, marocains et américains

Lire aussi
Ancienne Médina Ras-le-bol des familles

Communauté juive,Casablanca,AJC-Mimouna,American Jewish Committee,Cacher Maroc

Dans le cadre d’une initiative parrainée par American Jewish Committee (AJC) et l’Association Mimouna, pour la première fois, un groupe de jeunes Américains, Israéliens et Marocains sont réunis dans un programme de fellowship.

Le programme AJC-Mimouna Michael Sachs Emerging Leaders Fellowship intervient dans le cadre du protocole d’accord qu’ACCESS (le réseau des jeunes professionnels de l’AJC) et l’Association Mimouna, une organisation de jeunes leaders musulmans marocains, ont signé en janvier 2021. Les deux groupes ont convenu de tisser conjointement des liens entre leurs pairs américains, israéliens et marocains.

Le groupe inaugural de 22 boursiers comprend onze Marocains, quatre Israéliens et sept Américains. Il est composé de membres du parlement marocain et d’acteurs de la société civile et entrepreneurs d’Israël et des États-Unis. 

Le programme porte le nom de feu Michael Sachs, un dirigeant de l’AJC qui a consacré sa vie à promouvoir le dialogue judéo-musulman. Etalé sur six mois, il se concentrera sur le développement du leadership, la construction de ponts interreligieux et le plaidoyer. En se réunissant virtuellement, les Sachs Fellows inviteront des représentants du gouvernement, la société civile et des chefs d’entreprise à discuter d’un certain nombre de questions, dont: la construction de ponts et partenariats, les 2500 ans d’histoire-aperçu du patrimoine juif au Maroc, la religion et le rôle du rétablissement de la paix, l’Holocauste en Afrique du Nord, l’avenir des relations arabo-juives au 21ème siècle… Le programme se terminera par un voyage conjoint au Maroc et en Israël au printemps 2022.

«La Sachs Emerging Leaders Fellowship permet aux jeunes marocains, juifs et arabes israéliens et juifs américains, d’apprendre ensemble et de nouer des relations de coopération qui seront essentielles pour élargir les liens entre leurs pays dans les années à venir», a déclaré Benjamin Rogers, directeur de l’AJC pour Initiatives Moyen-Orient et Afrique du Nord.

La coopération entre AJC ACCESS et l’Association Mimouna a débuté en 2014, elle est centrée sur l’importance du patrimoine juif pour l’identité et la culture marocaines. Les délégations de l’AJC visitent régulièrement le Maroc depuis des décennies.

Voir aussi

Casablanca,faux pass vaccinaux,DGSN

Casablanca | Interpellation de 8 individus dans une affaire de falsification de pass vaccinaux

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca ont interpellé, mercredi, huit …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...