Bonnie Jenkins souligne le leadership inestimable du Maroc en matière de sécurité régionale et internationale

La sous-Secrétaire d’État américaine chargée du Contrôle des armements et des Affaires de sécurité internationale au Département d’État américain, Bonnie Jenkins, a salué, mardi à Rabat, le leadership et la collaboration “inestimables” du Maroc sur les questions de sécurité régionale et internationale, se félicitant de “l’approche visionnaire” de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour l’Afrique.

“Je remercie le Maroc pour son partenariat et sa coopération en vue de garantir une sécurité plus grande en Afrique, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et son approche visionnaire pour le continent”, a indiqué Mme Jenkins dans une déclaration à la presse à l’issue d’un entretien avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger, Nasser Bourita.

La responsable américaine a indiqué avoir passé en revue, lors de cette entrevue, les relations bilatérales entre les États-Unis et le Royaume du Maroc ainsi que les rôles des deux pays dans le renforcement de la sécurité internationale en Afrique et dans la région.

Terrorisme en Afrique du Nord : Le patron du BCIJ pointe du doigt le Polisario

Des questions de la non prolifération nucléaire et de désarmement, à celles des technologies émergentes et de la sécurité régionale, “le leadership et la collaboration du Maroc sont inestimables”, a-t-elle souligné à cet égard.

Mme Jenkins a rappelé que des partenariats solides à travers le monde sont primordiaux pour faire face aux menaces grandissantes et renforcer la sécurité nécessaire pour la paix et la prospérité.

La rencontre a également permis de se pencher sur les préparatifs de la prochaine conférence politique africaine dans le cadre de l’Initiative de Sécurité contre la Prolifération (PSI), prévue à Marrakech du 31 janvier au 02 février prochain.

La PSI est un programme de coopération internationale, regroupant 106 pays, qui cherche à enrayer le trafic d’armes de destruction massive, de leurs vecteurs et des matériels connexes.

Selon la responsable américaine, cette conférence verra la participation de plusieurs pays du continent, ainsi que des partenaires régionaux et des alliés, notant que la PSI a pour objectif de créer des alliances entre les États pour collaborer et utiliser leurs ressources nationales en vue de créer divers instruments légaux, diplomatiques, militaires afin d’empêcher l’acheminement de cargaisons dangereuses par voies routière, aérienne ou maritime.

La France soutient le plan d’autonomie et souligne qu’il est temps d’avancer (Séjourné)

“Nous espérons agrandir la PSI par des partenariats avec plusieurs pays africains et poursuivre l’effort mondial visant à contrer la propagation des ces armes de déstabilisation”, a-t-il fait savoir à cet égard.

Ont assisté à cet entretien l’Ambassadeur des États-Unis d’Amérique à Rabat, M. Puneet Talwar et le Directeur des Nations-Unies et des Organisations Internationales au sein du ministère des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, M. Redouane Houssaini.

LR/MAP

,

Voir aussi

bourita kazombo

Le Maroc a connu un grand essor depuis l’accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône (Malawi)

Le Royaume du Maroc a connu un grand essor en matière de développement depuis l’accession …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...