AIEA | Le Maroc plaide pour l’adaptation de la coopération technique aux priorités de chaque Etat

Le Maroc souscrit au principe selon lequel le Programme de coopération technique (PCT) de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) doit s’aligner sur les priorités nationales de chaque État membre, a assuré lundi l’ambassadeur, représentant permanent du Royaume auprès des organisations internationales à Vienne, Azzeddine Farhane.

Dans son allocution à l’occasion du Conseil des gouverneurs de l’Agence au sujet du PCT pour 2024-2025, M. Farhane a appelé le Secrétariat à préserver ce principe fondamental, tout en demandant l’approbation des ressources financières nécessaires à la mise en œuvre du programme.

L’adaptation du PCT aux besoins des États membres, en particulier des pays en développement, devrait être conçue et mise en œuvre de manière à maximiser la coordination entre l’AIEA et tous les partenaires et parties prenantes concernés, a souligné le diplomate.

Le Maroc “contribue régulièrement au Fonds de coopération technique et reste convaincu que la coopération technique devrait bénéficier d’un financement sûr, prévisible et durable pour une meilleure mise en œuvre des projets de coopération technique, d’autant plus que plusieurs projets concernent le domaine vital de la santé et de la nutrition”, a-t-il observé.

Séisme en Turquie | Quatre ressortissants marocains parmi les morts

Le Royaume a soutenu la mise en œuvre d’initiatives de coopération technique innovantes et estime que les programmes de coopération technique ne profitent pas seulement au développement des applications nucléaires dans de nombreux pays, mais contribuent également au renforcement de la sûreté et de la sécurité, a-t-il poursuivi.

Dans ce contexte, le Maroc se félicite de l’initiative Atoms4Food, lancée conjointement le mois dernier par l’AIEA et la FAO, et se réjouit de collaborer avec le Secrétariat à cet égard. Le Royaume encourage le Secrétariat à continuer à créer des synergies et à coordonner la mise en œuvre des initiatives de l’Agence, en étroite consultation avec les États membres et les groupes régionaux.

En outre, le Maroc salue les efforts de l’AIEA pour aligner les activités de coopération technique sur les Objectifs de développement durable, a fait savoir M. Farhane. À 7 ans de l’examen des objectifs de développement durable à l’horizon 2030, l’AIEA devrait renforcer ses actions pour prendre l’initiative et contribuer à la réalisation des objectifs fixés pour les ODD en 2015, a-t-il dit.

Dialogue stratégique Maroc-États Unis | Tenue à Washington d’une session du groupe de travail Afrique

Et de conclure que le Maroc reste pleinement engagé à continuer à partager, soit dans un cadre bilatéral, soit en coopération avec l’AIEA, son expérience avec ses partenaires ainsi qu’avec les pays intéressés, en particulier ceux d’Afrique, en vue de promouvoir une utilisation pacifique, sûre et sécurisée des applications, de la science et de la technologie nucléaires.

LR/MAP

,

Voir aussi

Sahara | Séminaire sur l’autonomie et la promotion des investissements étrangers directs

Sahara | Séminaire sur l’autonomie et la promotion des investissements étrangers directs

La Mission permanente du Maroc auprès de l’ONU à New York a organisé, lundi, un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...