Aéronautique | Lancement à Nouaceur des travaux d’extension de l’ISMALA pour 79,8 MDH

ismala ofppt

Les travaux d’extension de l’Institut spécialisé dans les métiers de l’aéronautique et de la logistique aéroportuaire (ISMALA) ont été lancés, jeudi, à Nouaceur, pour un coût estimé à 79,8 millions de dirhams (MDH).

Le projet est financé à hauteur de 59,5 MDH par le Fonds “Charaka”, un cadre de coopération entre le Maroc et les Etats-Unis, représentés par le Millennium challenge corporation (MCC), tandis que le reste de l’enveloppe (20,2 MDH) est supporté par l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).

Les travaux d’extension/reconversion offriront une capacité d’accueil additionnelle annuelle de 1.200 places pédagogiques dans 9 filières, en l’occurrence la logistique aéroportuaire, le traitement de surface, le traitement thermique, l’usinage sur les machines à commande numérique, la mécanique d’entretien d’aéronef, l’aérostructure et le soudage aéronautique.

Le projet, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Feuille de route relative au développement de la formation professionnelle présentée devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI en avril 2019, est porté par l’OFPPT, en partenariat avec le Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), le département de l’Industrie et l’Office national des aéroports (ONDA).

Le partenariat en question s’est concrétisé par la création d’un Conseil d’établissement, comme organe de gouvernance de cet établissement, dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Le coup d’envoi du chantier a été donné par le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi, et le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, en présence notamment du président du conseil de la région Casablanca-Settat, Mustapha Bakkoury, du gouverneur de la province de Nouaceur, Abdallah Chater, de la directrice générale de l’OFPPT, Loubna Tricha, de la directrice générale de l’ONDA, Habiba Laklalech, et du président du GIMAS, Karim Cheikh.

Dans une déclaration à la presse, Moulay Hafid Elalamy a souligné le besoin urgent de la formation dans des domaines liés à l’industrie aéronautique qui connait un grand développement au niveau national.

Le ministre a rappelé dans ce cadre que le Maroc, qui a lancé il y a 15 ans les activités du secteur aéronautique, récolte actuellement les fruits de cette initiative, soulignant que 142 entreprises opèrent dans ce domaine et produisent environ 42 pc des composants aéronautiques.

Pour sa part, la directrice résidente adjointe de Millennium challenge corporation (MCC) au Maroc, Carrie Monahan, a affirmé que l’industrie aéronautique connaît un grand développement au Maroc, ce qui offre des opportunités importantes dans ce domaine.

Le Maroc dispose de compétences hautement qualifiées, a affirmé Mme Monahan, ajoutant que la jeunesse marocaine peut être un moteur de croissance économique, si elle bénéficie d’une formation de pointe.

Abondant dans le même sens, la directrice générale de l’Agence Millennium Challenge Account–Morocco (MCA-Morocco), Malika Laasri, a considéré que les futurs lauréats deviendront une main d’œuvre qualifiée, dont tirera profit le secteur de l’industrie aéronautique au Maroc, qui se distingue par son leadership dans ce domaine.

Le Fonds “Charaka” a été mis en place en vertu du programme de coopération “Compact II”, doté d’un budget de 450 millions de dollars financé par le gouvernement des Etats-Unis via le Millennium challenge corporation.

Il se veut une contribution à la promotion de l’insertion professionnelle des jeunes, à l’amélioration de la compétitivité des entreprises et à l’adoption de modes de gouvernance concertés avec les professionnels.

Totalisant un investissement d’environ 1,02 milliard de dirhams, les 15 projets bénéficiaires du soutien du Fonds “Charaka” portent sur la création de 9 établissements de formation professionnelle et l’extension, la réhabilitation et/ou la reconversion de 6 établissements existants, couvrant les secteurs de l’agriculture et l’agro-industrie, du tourisme, de l’industrie, de l’artisanat, du BTP, du transport, de la logistique et de la santé.

Lesdits établissements, qui assureront la formation de près de 12.670 stagiaires annuellement, sont localisés au niveau de six régions du Royaume, à savoir Casablanca-Settat, Fès-Meknès, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Béni Mellal-Khénifra, Drâa-Tafilalet et l’Oriental.

LR/MAP

Voir aussi

Trophée de l’Africanité | Un sommet pour renforcer les liens économiques africains

Les participants au second sommet de l’Africanité ont plaidé, mercredi à Casablanca, pour le renforcement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.