mardi 19 février 2019

Saad Dine El Otmani : Les réformes gouvernementales auront “un effet positif à l’avenir”

Les réformes structurelles conduites par le gouvernement auront “un effet positif à l’avenir”, a assuré, vendredi soir à Casablanca, le chef de gouvernement Saad Dine El Othmani.

“Le gouvernement a rencontré un nombre de difficultés, mais il s’est armé de l’espoir et a pu accomplir d’importantes réalisations en moins de deux ans”, a souligné El Othmani, qui était l’invité du “Grand Oral” organisé par les Anciens de Sciences-Po au Maroc, en partenariat avec le groupe HEM.

Il a, à cet effet, cité la loi-cadre sur l’éducation-formation, la réforme des Centres régionaux d’investissement, la promulgation de la Charte nationale de la décentralisation administrative, en plus de la lutte contre la corruption en tant que “priorité” de l’Exécutif.

Le chef de gouvernement s’est félicité de l’amélioration du classement du Maroc dans l’Indice de perception de la corruption, rappelant la présentation de plusieurs dossiers de corruption devant la Justice et la poursuite des présumés responsables de ces actes.

De même, des efforts inlassables sont déployés dans les domaines de l’enseignement et de la santé, a-t-il fait valoir, estimant que les budgets alloués à ces des secteurs névralgiques doivent être augmentés pour mener à bien ces deux chantiers.

La même importance est portée au chantier de la régionalisation avancée, qui a franchi des étapes significatives matérialisées par l’adoption de la Charte de la décentralisation, un mécanisme efficace pour la concrétisation des plans de développement local.

Interrogé sur les sujets chauds de l’actualité, le chef de gouvernement a rassuré sur la volonté du ministère de la Santé de communiquer en toute transparence sur l’évolution de la grippe H1N1 et de prendre en charge les personnes atteintes.

“Il ne faut pas chercher à semer la psychose parmi les citoyens, du fait que l’influenza existe partout dans le monde et peut être traitée”, a martelé le chef de gouvernement.

Interpellé sur l’épineuse problématique du chômage, El Othmani a considéré que le meilleur remède réside dans la promotion de l’investissement via l’encouragement des créations de PME/TPE et l’amélioration du climat d’affaires de manière générale.

“Et c’est justement ce que fait le gouvernement pour créer des opportunités d’emploi en faveur des jeunes dans tous les secteurs”, a insisté El Othmani, dont le “Grand Oral” a attiré des ministres, des opérateurs économiques, des acteurs associatifs et un grand nombre d’étudiants.

Avec MAP

Voir aussi

Le Congrès colombien réaffirme sa position en faveur d’un règlement à la question du Sahara sur la base de l’initiative d’autonomie

Le Congrès colombien réaffirme depuis Rabat sa position en faveur d’un règlement « politique, juste …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.